Nos Mains

Forum de discussion entre amis portant sur l'actualité, la politique, la société et tous les sujets que nous prendrons en Main ensemble.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion












Partagez | 
 

 Le Rayon "N" !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guide Stone

avatar

Messages : 721
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Le Rayon "N" !   23/12/2016, 20:52

L’Histoire fantastique du Rayon « N ».


Rappel succint .

En 1895, le physicien français René Blondlot, publie les résultats de ses recherches : la découverte d'un nouveau type de rayons, les rayons N, nommés ainsi en l'honneur de sa ville... Nancy.

C’était l’époque des « rayons » : des rayons x, des rayons UV, des infrarouges … dès lors, pourquoi pas le rayon «N » ?

Selon le scientifique et d'après les observations réalisées, les rayons N :
• traverseraient les métaux, le bois ou le papier, mais pas l'eau.
• pourraient également être réfléchis par un prisme en quartz
• pourraient augmenter la luminosité d'une lumière de faible intensité.

Les rayons N émanaient de :
• corps incandescents
• pièces métalliques chauffées
• gaz liquéfiés

Une découverte qui a valu au physicien de recevoir, début 1904, le prix de l'Académie des Sciences.

Plusieurs personnalités, y compris médicales attestèrent de l’existence du rayon N.

Des chercheurs ont calculé la longueur d’onde du rayon N.
D’autres ont étudié sa réaction dans un champ électromagnétique .

La médecine n’est pas restée sur sa faim ...

Plusieurs effets médicaux ( ?) ont eu un effet déterminant sur l’histoire des rayons « n » ; après les physiciens des médecins les découvrent eux aussi .. comment dès lors douter ?

D’après les théories :
• ils peuvent être émis par les êtres vivants ,
• les anesthésiques réduisent leur intensité,
• on peut suivre grâce à eux le trajet d’un nerf superficiel, et mesurer l’activité cérébrale.
• Ils augmentent la sensibilité olfactive, l’acuité visuelle…


Pourtant … le Rayon « N » n’existait pas ….

Qu’était censé faire le rayon « N » ?

On en était pas encore au stade de savoir à quoi l’utiliser, mais on ne lésinait pas sur son étude .
L’absence de doute sur son existence tenait de plusieurs faits
1. Jusqu’ici, Blondlot avait eu une carrière sans faille .
2. Il était professeur de physique à l’Université de Nancy .
3. Il était grand temps que les français trouvent eux aussi un rayon …
4. Les détracteurs de Blondlot étaient pour la plupart « allemands » cad en 1909,l’ennemi absolu …
5. Il a obtenu un grand prix scientifique de l’Académie des sciences pour sa découverte .

Découverte du rayon « N ».

Blondlot cru découvrir le rayon « N » en faisant des études sur les rayons « X » .
Il cru trouver une variation à une source lumineuse placée dans l’axe d’un flot de rayons « x »,alors qu’il avait coupé la source des rayons « X » .
L’effet subsistant ne pouvait être que dû à un autre type de rayonnement encore inconnu .

Mise en évidence ( ?) du Rayon « N » .

Le rayon « N » était (entre autres choses) censé augmenter la luminosité d’une faible bougie .
L’idée de départ était très mauvaise, puisqu’une bougie a déjà une intensité lumineuse qui varie spontanément de près de 25 %
Suivant la théorie, le rayon N allait augmenter le rayonnement de la bougie mais la marge d’erreur était énorme ,et donc de cette manière il était impossible de visualiser la chose ....
La vérification visuelle de la chose était en outre impossible puisque si l’observateur quittait une fraction de seconde la flamme de la bougie de l’œil, son oeil allait s’adapter à la pénombre et donc son œil va considérer plus vive la même lumière ,ce qui rend totalement illusoire l’observation du phénomène que l’on cherche à démontrer …


Origines ( ?) du rayon « N » .


Les sources de rayons N viennent aussi bien de corps incandescents comme le Soleil,le bec Bunsen , mais aussi de végétaux et même de certaines parties du corps humains comme les muscles et les nerfs . Blondlot n’était pas le seul à les étudier : Augustin Charpentier, professeur de médecine à Nancy, travailla lui aussi sur ces fabuleux rayons et publia plusieurs dizaines d’articles. ....

Variétés de rayons « N » .

Il n’y avait pas un seul rayon « N » ,mais toute une série de rayons « N » différents .
En particulier le rayon N1 qui lui avait ( ?) l’effet contraire du rayon « N » ; il était censé diminuer l’éclat d’une bougie ...
Découverte de la supercherie .

La supercherie n'a pas tenu très longtemps. René Blondlot, fut démasqué la même année (1904), par Robert N. Wood, un physicien publiant pour la revue Nature.
Lors d'une manipulation, ce dernier a retiré discrètement le dispositif qui devait permettre au rayon de passer …or, le phénomène interprété comme étant les effets des rayons N a tout de même été, soi-disant "observé"….

Lors de la remise en place du dispositif, il se fait remarquer par l’assistant qui cette fois croit qu’en fait il a retiré le dispositif et non qu’il l’ a remis en place .
Résultat : cette fois, alors que le dispositif est bel et bien remis correctement en place, l’assistant croyant qu’il ne l’est pas prétend qu’il n’observe plus le rayon …
On a donc « miraculeusement » la preuve et la preuve de la preuve de la supercherie .

Ce n’est pas pour autant que l’assistant est un faussaire ; il y croyait dur comme fer, et ce qu’il devait mesurer était impossible à faire …
Suite à la découverte de la supercherie (qui n’en était peut être pas une) ,Blondlot sombra dans la folie et mourut en 1930 .


Qui s’est fait avoir ?

Dans le lot des scientifiques qui se sont « faits avoir » il y a 3 catégories distinctes :
• Ceux qui ont vu de leurs yeux vu le rayon N.
• Ceux qui non seulement l’on vu ,mais qui ont aussi travaillé dessus …
• Ceux qui n’ont rien vu mais qui en bons scientifiques ce sont dits, que ce n’est pas parce que « eux » ne l’avaient pas vu que pour autant ils n’existait pas …

Ce qui est vraiment extraordinaire, dans cette affaire, c’est le nombre et la qualité des « égarés ».
Il ne s’agit pas de demi-savants, d’extravagants, d’amis du merveilleux ; non, ce sont de vrais hommes de science, désintéressés, probes, habitués aux méthodes et aux mesures de laboratoire, des hommes à la tête froide et solide, et qui, soit avant soit après l’aventure, ont fait leurs preuves de chercheurs : professeurs de faculté, médecins des hôpitaux, agrégés : Jean Becquerel, André Broca, etc…

Curieuses illusions …

Non moins extraordinaire est le degré de cohérence, de logique, obtenu par la construction allusionnelle ; tous les résultats concordaient, s’harmonisaient entre eux, se vérifiaient les uns par les autres.

Conclusions de toute cette affaire :

Si, dans le champ de la vraie recherche scientifique, d’aussi grossières illusions ont pu abuser de véritables savants, que sera-ce dans le domaine de ces « fausses sciences » où toutes sortes de facteurs « impurs » interviennent pour favoriser la naissance et la propagation de l’erreur ?

Goût du merveilleux et du mystérieux, pensée magique, espoir de surnaturel – sans parler de la mythomanie et du charlatanisme intéressé – , tout cela se fera complice de la pure crédibilité.

Tandis que dans les « vraies sciences » l’erreur ne peut s’accréditer bien longtemps (pour les rayons N, elle n’a duré que deux ans), il n’en va plus de même dans les « fausses sciences », où l’erreur, sans cesse renaissante, persiste et prospère…..


















Revenir en haut Aller en bas
 
Le Rayon "N" !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment être chef de rayon librairie
» Photos Rayon Sylvanian Families Galeries Lafayette
» les effets secondaires des rayon x en radiologie interventionnelle
» Proverbes et dictons
» quel chocolat utiliser?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Mains :: CONTEMPORAIN :: LE PRESENT (et l'humour)-
Sauter vers: