Nos Mains

Forum de discussion entre amis portant sur l'actualité, la politique, la société et tous les sujets que nous prendrons en Main ensemble.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion












Partagez | 
 

 Verdun 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Largo Winch

avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Verdun 2016   1/6/2016, 18:33

Il ne leur pas fallu programmer un groupe de Rap comme Black M... déprogrammé de justesse. Il leur a fallu jeter des centaines de gamins dans un jogging au travers des tombes du cimetière de Douaumont comme s'il s'était agi d'un clip de pub pour Decatlhon ! Un jogging dans un cimetière, lieu de recueillement et d'hommage...
Ce gouvernement ne respecte décidément rien. Même pas le devoir de respect envers ceux qui ont donné leurs vies de 20 ans pour que vive la France !
Et cette droite (????) décidément uniquement préoccupée par l'alternance de 2017 qui ne manifeste aucune émotion. Rien !
A gerber !
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11643
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Verdun 2016   1/6/2016, 19:33

Excuses-moi j'ai retrouvé l'info dont tu parles et qui m'avait échappé

Je la colle dessous en 2 articles de sensibilité différentes:

Citation :
Verdun : la course de Douaumont enflamme l’extrême droite sur le web
Verdun : la course de Douaumont enflamme l’extrême droite sur le web
Des jeunes Français et Allemands se sont élancés au milieux de tombes de Douaumont le dimanche 29 mai pour commémorer le centenaire de la bataille de Verdun. (FREDERICK FLORIN / AFP)
En réponse aux réactions indignées de l'extrême droite lors de la commémoration du centenaire de la bataille de Verdun, l'ex-ministre Michèle Delaunay a rappelé que "c'est ainsi que refleuriront les tombes de Verdun".
L'ObsL'ObsPublié le 30 mai 2016 à 17h34


Comme d’un seul corps, 3.400 jeunes Allemands et Français se sont élancés dimanche 29 mai au rythme des percussions, entre les croix blanches qui recouvrent la nécropole nationale de Douaumont, avant de s’écrouler au pied de l’ossuaire dans une atmosphère propice au recueillement. Spectaculaire. Sauf que, bien loin de faire l’unanimité, ce choix de mise en scène a suscité un tollé à l’extrême droite.

La chorégraphie, initialement imaginée par le cinéaste allemand Volker Schlöndorff dans le but d’évoquer la disparition des soldats morts au combat ainsi que leur renaissance symbolique, s’était pourtant déroulée sous les regards solennels de François Hollande et d’Angela Merkel,  venus rendre hommage aux soldats tombés à Verdun à l’occasion d’une journée placée sous le signe du souvenir et de la transmission à l’échelle européenne.

Une fois passée la polémique Black M, soldée par l'annulation de son concert, le couple franco-allemand était probablement loin de s’imaginer la virulence des réactions qui allait survenir quelques heures plus tard. Gilbert Collard, député RBM-FN du Gard, s'est fendu d'une tribune dans laquelle il proclame : "L’armée des pitres saccage l’armée des morts".

Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen y sont allées de leurs tweets :  
Citation :

par Jean-Christophe Piot, amateur d'histoires

 
J’irai courir sur vos tombes, ou la maladresse de Verdun

Publié le 30 mai 2016 /

La tentation était irrésistible, elle n’a donc pas résisté. Quinze jours à peine après l’interminable polémique sur le concert de Black M, une partie de l’échiquier politique français s’est empressée de crier au scandale devant les commémorations de Verdun. En cause, un moment particulier de la scénographie retenue : la ruée de 3 400 jeunes français et allemands, surgis de la forêt et lancés à travers les lignes formées par les tombes des combattants. Une course soldée par un simulacre de combat, l’écroulement des adolescents au pied de l’ossuaire et leur rapide résurrection, souriante, joyeuse et colorée.
Que la droite dure et l’extrême-droite soient tout heureuses de trouver un prétexte de plus pour tirer à boulets rouges sur l’ambulance gouvernementale, soit : ce n’est ni la première, ni la dernière fois que ce camp cherche à s’arroger le soin de définir ce qu’est la France, comment la célébrer, avec qui et sur quelle bande-son.
Le problème ? Le problème, c’est que cette posture « profondément choquée », comme dirait Jean-François Copé, a le don de laisser croire que seule la droite extrême s’émeut de ces choix scénographiques. Et d’associer toute critique de la cérémonie à la droite identitaire.
Autrement dit, ce réflexe collectif, déjà sensible après l’interminable affaire Black M, vient pétrifier un débat pourtant passionnant :  de quoi se souvient-on à Verdun ? Comment commémorer la bataille la plus célèbre – au moins en France – de la Première Guerre ? Que dire, que faire pour ne pas perdre la mémoire de ces 300 000 morts, Français et Allemands confondus ? Comment donner un sens au chiffre brut ?
Fausse note
Et donc, soyons francs : on peut n’avoir rien, mais alors strictement rien de commun avec la pensée de droite ou d’extrême-droite et se montrer pour le moins surpris de ce choix de mise en scène, sinon déçu.
Oui, il y avait dans cette course à travers les croix des hommes tombés en 1916 quelque chose de déplacé, quelque chose comme une fausse note en plein concert. Parce qu’on ne court généralement pas dans un cimetière, pas le jour des morts en tout cas.
Oui, il y avait dans ces simulacres de combats, au pied de l’ossuaire, quelque chose de dérangeant, parce que rien dans ce spectacle n’est susceptible d’aider à saisir ce que fut ce massacre dans la boue, les cratères  et le bruit immense et vibrant d’un pilonnage continu. Parce qu’on ne s’affrontait guère au corps à corps à Verdun. La mort du Poilu était anonyme, subite, celle d’une fourmi perdue sur une enclume. Une abeille de métal, une masse de terre qui vous recouvre et voilà – pas de grande charge héroïque, pas de course sabre au clair à travers le no man’s land, ou si peu.
Oui, il y avait dans cette Faucheuse en carton-pâte un côté Grand Guignol qui dérange comme dérange la craie qui glisse sur un tableau humide. Ce n’est pas la Mort avec un grand M, désincarnée, aveugle et presque innocente, qui a tué à Verdun. Ce sont des États, des alliances, des choix politiques et militaires qui ont jetés des armées les unes contre les autres.
Oui, il y avait dans cette mêlée finale de ces jeunes ressuscités  quelque chose de déplaisant. On comprend l’idée, bien sûr ; la vie retrouvée, la paix après la guerre, la joie de la jeunesse qui vit et qui le dit aux jeunes gens qui reposent sous le sol, comme pour leur promettre que leur mort ne fut pas inutile. Mais est-ce le jour, est-ce lieu sur cette terre qui a saigné une génération entière. Que veut-on faire dire aux morts par cette cérémonie un rien pompeuse ? Que cela valait la peine, que tout est oublié, pardonné ?
Une mémoire sans mémoire
Certains y ont vu une idée splendide, d’autre une honte totale. Je serais surtout tenté d'y voir quelque chose de maladroit, d’une naïveté convenue. Un spectacle presque superstitieux : si l’on danse, si l’on court, si l’on rit, si l’on se relève comme des enfants dans la cour de l’école, ce ne sera plus un cimetière, ce sera en somme une guerre pour de rire. On peut passer à la suite, tout va bien. Les morts sont si loin, pourquoi se souvenir de ce qui les amené là, de la ce qui les a tué, comment et pourquoi ? Ils ne sont plus que le prétexte d’un lendemain de paix et d’harmonie, d’un horizon radieux, furieusement pacifique.
L’inverse même de la réalité. L’inverse même de ce qu’ont vécu ces hommes qu’on a emmené à la mort au nom d’une idée toute contraire. Où était Verdun, hier ? Où étaient la vibration permanente de l’air, la boue, le froid, la souffrance et la peur ?
La jeunesse d’aujourd’hui ne peut et n’a pas à nous rassurer sur les morts d’hier – c’est l’inverse de la mémoire,  cela. C’est l’oubli de ceux dont on prétend célébrer le souvenir au profit de l’avenir. C’est de la politique, ce n’est pas de l’histoire – et c’est tout de même un rien gênant le jour d’une commémoration.
Que l’Europe veuille se rassurer sur les cendres des guerres d’hier, passe encore. Mais de là à balayer la réalité d’une guerre si gênante, il y avait un pas qu’il aurait fallu ne pas franchir. Ce n’est pas un crime, ce n’est pas une faute, ce n’est pas même un drame - mais une maladresse.
Hier à Verdun, Verdun n’était nulle part.

 

Moi aussi je trouve cela honteux et irrespectueux!!

GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
Largo Winch

avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Verdun 2016   2/6/2016, 08:59

Toujours cette manie de rejeter sur "l'extrême-droite" les indignations suscitées par une "scénographie" indécente ! Les descendants des soldats français "morts pour la France" à Verdun doivent-ils être classés à l'extrême-droite ? Les descendants des soldats allemands "morts pour l'Allemagne" à Verdun doivent-il être assimilés aux néo-nazis? Non. Les associations d'anciens combattants, dont celle où je suis adhérent, ont exprimé leur indignation. Et elles ne sont pas "d'extrême-droite" !
Revenir en haut Aller en bas
Guide Stone

avatar

Messages : 721
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Verdun 2016   3/6/2016, 07:21

Je croyais avoir tout vu,mais "non" ...
Chaque jour "plus fort" ...
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11643
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Verdun 2016   5/6/2016, 00:46

Le pire est pour demain!!!

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
Guide Stone

avatar

Messages : 721
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Verdun 2016   5/6/2016, 09:50

Ce que je trouve extraordinaire, c'est que "un con" ;celui qui décide la course,existe,je veux bien accepter l'affaire,
mais qu'ensuite il trouve 3.400 cons pour le faire ... là c'est la marque du génie !
Revenir en haut Aller en bas
Largo Winch

avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Verdun 2016   5/6/2016, 11:10

Tu sais via le canal des éducations nationales... Pas difficile ! Pour les Allemands, ça donne l'occase de visiter un coin de France, pour les Français, deux jours de repos en plus... Et pour nos enseignants, des congés payés çà ne se refuse pas hein !
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11643
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Verdun 2016   5/6/2016, 23:26

Oui ...moi aussi des choses m'étonnent et notamment çà:
Citation :
La chorégraphie, initialement imaginée par le cinéaste allemand Volker Schlöndorff dans le but d’évoquer la disparition des soldats morts au combat ainsi que leur renaissance symbolique (....)
C'est de l'art ou de la tête de lard?

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
klary
Admin
avatar

Messages : 3873
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Une inqualifiable honte!    7/6/2016, 10:43

VERDUN 2016: "j'irai marcher sur vos tombes"

"J'irai cracher sur vos tombes"  titrait Boris Vian dans les années 50, créant un immense scandale.

C'était sa liberté d'expression d'écrivain. Un tantinet germanopratin.

En 2016, c'est un tantinet  germano-hexagonal: les commémorations à Verdun des 100 ans de la fin du massacre. Un rite social.

Or, ces commémorations du centenaire de la fin de la guerre ont fait couler de l'encre en juin 2016 par leur côté décalé: avec cet incroyable (unbelievable!) jogging sur les tombes par 4000 jeunes allemands et français.

Une cérémonie décriée par la droite et l'extrême droite. MAIS PAS SEULEMENT

Un décalage inadapté à la situation.

Il ne s'agit pas à Verdun  de l'expression artistique d'un auteur mais d'une cérémonie transnationale de commémoration d'un massacre de masse qui a laissé exangues les familles et les pays en conflit....

De tous pays au delà de la France et de l'Allemagne lors de ce premier  conflit  Mondial.

Cérémonie SACREE.


JOGGING INTER-TOMBES SUR LES OSSEMENTS : LE CHANGEMENT C'EST MAINTENANT

Certes moderniser le déroulé d'une cérémonie ne fait pas de mal. Mais attention à ne pas en faire trop.

Ici, le résultat fut une scénographie totalement à côté de la plaque avec des hordes de joggeurs débraillés à l'assaut des tombes horizontales,  bien incapables de se défendre.

Les fantassins des temps passés avaient de la tenue eux, avec leurs uniformes militaires.

On ne court pas dans un cimetière, non ? Par principe.


Avec ce gouvernement: le changement c'est maintenant !

                           JOUER SUR LES TOMBES SACREES DES SOLDATS SACRIFIES

Dernière lubie: le jogging inter-tombes.

Franchement au lieu d'une horde de joggeurs mal fagotés, ils auraient dû faire déborder encore plus leur imagination:  jouer une partie  de croquet par exemple en replantant certaines croix en arceaux ou  tendre des filets hauts sur des croix superposées pour un petit badmington.


Pourquoi pas un jeu de piste  en fixant les drapeaux allemands et français aux célèbres croix blanches ? Cool.

Avec des petits papiers  messages  posés là encore  sur les croix  décidemment bien pratiques ...du genre: trouver la tombe du poilu x, y ou z, tourner trois fois autour et repartir vers la droite.


Le gage ?  Tourner 5 fois dans l'autre sens.

Pourquoi pas.

Avec les drapeaux reliés, il serait aisé de  jouer à  cache-cache à l'intérieur d'un labyrinthe opportunément fabriqué.

On peut aussi organiser une super partie  de cartes.

Le jeu des 7 familles semble parfait: moi je veux l'oncle Alfred mort dans la tranchée A. Toi tu me donnes grand-père Lucien décapité par un obus dans la tranchée B.

Sans oublier dans cette  partie géante, la famille des outre-Rhin Hans, Klaus et Johannès, ni  celle des canadiens, tirailleurs venus du Sénégal, Afrique du Nord, etc. Les Australiens, les Etats-Uniens...


Ni le joker, à savoir les ossements indéterminés.


Un autre  jeu semblerait également fort  bien adapté à proposer aux jeunes générations comme modèle de commémoration de la Grande Guerre: la pomme à dégommer.

Comme celle de  Guillaume Tell.

C'est hyper simple. On pique une pomme en haut d'une croix (c'est pratique il y en a beaucoup sur place). On tire. On gagne un point.


La balle ne va pas créer de dommage collatéral.

Car, avantage de Verdun: le soldat est déjà mort. Voire même enterré.

Morts sacrifiéS. Par millions. Ce n'était pas un jeu, en 14-18.


                                                             Sylvie Neidinger

_________________
Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maîtres du printemps". Pablo Neruda
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11643
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Verdun 2016   17/6/2016, 15:18

Pour clore cette bêtise...une dernière photo qui montre, s'il le fallait, que ce terrain n'était pas un jeu


_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
Guide Stone

avatar

Messages : 721
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Verdun 2016   17/6/2016, 17:54

J'ai vu une série de photos sur le "chargement" de l'ossuaire .
un wagon de chemin de fer amène des ossements en vrac,et une grue style grue à fumier que l'on voyait encore il y a peu dans les fermes chargeait les fosses ...
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11643
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Verdun 2016   18/6/2016, 01:31

Guide Stone a écrit:
J'ai vu une série de photos sur le "chargement" de l'ossuaire .
un wagon de chemin de fer amène des ossements en vrac,et une grue style grue à fumier que l'on voyait encore il y a peu dans les fermes chargeait les fosses ...
Oui c'est malheureusement vrai....et cela symbolise la quantité de morts que la guerre a faite dans ses tranchées!!!

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Verdun 2016   

Revenir en haut Aller en bas
 
Verdun 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours de paléographie gratuits à Verdun
» 21 février 1916 : L'enfer de Verdun
» Souvenir Français / Voyage à VERDUN
» Le Kabiliste Claude Mashala vide son sac : Kabila ne partira pas en 2016 confirmé
» Essai Bébé 2 Année 2015/2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Mains :: HIER :: LE PASSE-
Sauter vers: