Nos Mains

Forum de discussion entre amis portant sur l'actualité, la politique, la société et tous les sujets que nous prendrons en Main ensemble.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion












Partagez | 
 

 Valeur de l'engagement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11634
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Valeur de l'engagement   13/1/2016, 20:49

Il faut établir le mot dans ses deux sens :
·        S’engager en terme d’agir : on s’engage en effet dans l’action. C’est un acte fondateur puisqu’il constitue la première pierre d’une construction où l’on prend la responsabilité d’apparaître comme un acteur aux yeux d’autres personnes. S’engager dans l’action est donc, dans ce cas, un terme de démarrage qui n’engage que soi s’il s’agit d’un engagement dans l’action individuelle. Mais qui engage aussi par rapport aux autres si on démarre une action commune car alors l’action est forcément bordée par une ou des  règle du jeu collective. Et cet engagement collectif conduit au deuxième sens du mot.


·        S’engager en terme de promesse de respecter la parole donnée. Il ne faut pas oublier que dans la culture judéo-chrétienne la parole : le verbe, est vitale puisque créatrice. La parole est créatrice parce qu’il a été donné à l’homme de nommer les choses, étape essentielle pour qu’elles existent. La parole existentielle est donc un fondement de l’univers même de l’Homme. User de la parole en promettant à autrui de respecter la promesse qu’elle contient est donc un acte vital. De lui dépend l’action collective évoquée ci-dessus. C’est non seulement un acte de responsabilité mais ce peut être un acte irréversible. Deux éléments donnent pleine puissance à la solennité et aux valeurs de cet engagement :


o   L’honneur qui fonde la parole et qui est un acte qui a pris une dimension tellement forte que l’engagement sur l’honneur est  symboliquement « inscrit dans le marbre ». Ce qui est au plus profond du marbre ne se supprime pas. Il ne reste plus qu’à détruire le marbre …et à travers lui l’honneur. Seul celui qui reçoit l’engagement peut le détruire puisque c’est lui qui en est le détenteur. A l’origine le mot « honneur » était utilisé pour désigner la récompense suprême qu’un suzerain attribuait à ses hommes. C’est donc une distinction . Si la parole d’honneur est distinctive, celui qui la perd retourne au néant !!!


o   Les mots forts utilisés pour qualifier une trahison à la parole donnée. On parle alors de « reniement » et la symbolique de cet acte est un élément fondateur du christianisme puisque Pierre a renié le christ.  Le reniement est condamnable par la perte de la dignité sauf si la force du pardon est à la hauteur du reniement de l’engagement trahi. Et cet acte est encore plus grave quand il prend la forme d’une « abjuration » c’est à dire de mépriser la parole jurée.  Jurer son engagement à quelqu’un s’est lui faire don de sa personne dans un engagement de « co juratio » …de conjuration. La loi civile interdisait toute « conjuration » c’est à dire tout acte par lequel des hommes s’engagent les uns envers les autres en se jurant fidélité.

 
Dès lors prendre un engagement implique :
 
·        Que l’on agisse : or, «  agir c’est choisir » c’est éliminer d’autres solutions de choix. C’est donc un acte de raison et de sens  


·        Que l’on se fasse confiance : cela rejoint le principe selon lequel « connais-toi toi même …et tu seras l’égal des Dieux » . Se renier c’est donc admettre que l’on ne se connaît pas ou que l’on manque de se respecter « respecte les autres comme toi même » Quel respect les autres peut-on attendre de quelqu’un qui ne se respecte pas lui même !


·        Que l’on fasse confiance dans l’autre ou les autres.

 
Alors la vraie question est de savoir s’il y a des « petits engagements » et des grands engagements » …. « de petites situations » où l’engagement ne vaut pas la même valeur que dans des « grandes situations »
 
Il existe aujourd’hui un propos passé presque en citation « la parole n’engage que ceux qui la reçoivent » c’est la négation même du principe d’engagement et cela définit pour moi le mensonge puisque l’engagement n’existe pas et qu’il crée un rapport de dupes. La duperie est punissable en droit …mais seulement dans des cas normalisés définis par la loi. La loi définit aussi les conditions dans lesquelles un contrat doit être respecté : « il faut » dit-elle «  que deux personnes soient d’accord sur la chose et sur le prix … » et en mesure de le prouver bien sûr !!
 
L’engament ce n’est pas une « duperie », ce n’est pas un « contrat moral »…c’est un lien informel dans lequel on a juré d’engager sa vie pour respecter la parole qu’on a donné à autrui. Se désengager de sa parole est impossible si autrui ne « rend pas » cette parole.
 
Personne n’oblige quelqu’un à s’engager s’il ne le veut pas.
Personne ne peut se désengager unilatéralement sans perdre ce qui constitue sa personne : autrefois c’était sa vie…aujourd’hui c’est sa dignité !
 
C’est pourquoi nul ne doit s’engager s’il ne sait pas sur quoi et avec qui , et avec quels risques (raison et sens).
En contrepartie personne ne peut vivre en confiance avec des êtres « indignes de confiance » 
Lorsqu’une « petite chose » est reniée, ce geste peut entrainer à terme le renoncement à des principes et à  des valeurs humaines telles que la dignité, l’équité, la générosité et l’humilité.
 
Renier un engagement c’est donc renier les fondement de l’Homme et l’Humanité !

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
Briard
Admin
avatar

Messages : 5955
Date d'inscription : 05/02/2010
Age : 61
Localisation : CHAMPAGNE

MessageSujet: Re: Valeur de l'engagement   14/1/2016, 17:05

Aucun Légionnaire ne te contredira mon cher Gibet.

_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter
F Fenelon
« Une heure glorieuse vaut une éternité obscure. »
Alan SEEGER

Bonjour à toi Invité
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
klary
Admin
avatar

Messages : 3868
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: Valeur de l'engagement   14/1/2016, 17:49

Ni aucune *Fille de Légionnaire*! :OkeY:

Amitiés et bises, les amis!

Klary

_________________
Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maîtres du printemps". Pablo Neruda
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11634
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Valeur de l'engagement   14/1/2016, 18:45

Et bien voila pour moi deux sujets de fierté car je vais porter ce discours et le défendre aussi haut et fort que possible

Je puis dire qu'il a déjà reçu l'adhésion d'humanistes comme moi

Allez je tenterai bien ce syllogisme:
* Les légionnaires et les filles de légionnaires sont d'accord avec mon discours sur les engagements
* des humanistes sont d'accord avec mon discours sur les engagements
* donc les légionnaires et les fille de légionnaire sont des humanistes

CQFD Wink I love you

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
Dark Lord

avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Valeur de l'engagement   16/1/2016, 09:57

Mon cher Gibet, je viens enfin de pendre le temps de lire ton travail sur l'engagement. Et je dois dire que tu t'es engagé dans une réflexion passionnante. Tu as ouvert de nombreuses portes, qui toutes mènent sur des pistes de réflexions qu'il faudrait explorer tous ensemble. Un travail qui serait bien long, mais bien enrichissant. Qui provoquerait également de nombreux débats... En vrac :

1. Le verbe qui crée : sans doute, parfois. Mais ne détruit-il pas tout autant ? (remise en cause ou défense du judéo christiannisme)

2. Faut-il vraiment nommer les choses pour qu'elles existent ? Dans ce cas, est-ce que j'existe pour mon chien, qui ne sait pas parler ?

3. Qu'est-ce qui fonde la confiance ? Puis-je renier un engagement quand "l'autre" n'est plus digne de confiance ?

4. Que penser de ces entreprises qui s'engagent auprès de leurs clients et de leurs salariés, pour les trahir ensuite ? Comment leur signifier notre désapprobation ?

5. En politique, ta réflexion nous amène tout droit vers la mise en place du mandat impératif. Est-ce possible ?

6. Une fois tout ce travail effectué, que faire de nos réflexions ?

Tu vois, beaucoup de réflexions sont inspirés par ce texte, qui chacune mériteraient sans doute l'écriture d'un livre entier. Allez, au travail tout le monde... Very Happy

_________________
"La morale ça n'existe qu'en nous échappant."


Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11634
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Valeur de l'engagement   17/1/2016, 03:19

Cher Dark Lord

Effectivement il faudrait écrire un livre sur le sujet. Alors pardonnes-moi de me contenter de queques phrases

1 - Ce n'est pas le verbe qui a créé le bien et le mal...il l'es a juste nommés. C'est Dieu qui dans la Genèse créé le bien et le mal car s'il avait été surpris par l'attitude d'Adam cela aurait signifié qu'il ne voyait pas tout . C'est pour justifier cette création du bien et du mal que Saint Augustin inventa la doctrine du "libre arbitre" voulu par Dieu. le verbe créa des voies infinies...Mais une seule allait à Dieu! Le verbe ne détruit pas c'est le choix qui détruit!

2 - Si l'homme n'avait pas nommé chien l'animal qui porte ce nom, et si tu n'avais pas été nommé homme ou femme. Tu existerais physiquement mais tu ne serais pas identifiable. Le nom t'as identifié et ceci que ton chien parle ou pas! Seul l'Homme a nommé ...puisqu'il était seul !!

3 - Oui c'est une vraie question que j'ai volontairement éludée car elle nécessitait un long développement. La question est de savoir si tu peux renier un engament parce que l'autre n'est plus digne de confiance. Il faut savoir répondre à l'alternative: "l'engament est un acte unilatéral et ce qui le justifie est en toi"  ou " l'engament est un acte bilatéral et ce qui le justifie est dans le rapport des deux" . Dans le 1er cas ton engagement est indépendant de l'autre et le renoncement est entre toi et ta conscience. Dans le second cas c'est plus un contrat moral lié à l'autre dont le renoncement tient à la confiance dans l'autre.
Je relierai le 1er cas à l'apostasie et le second à la désobéissance civique prévue par la loi. Mais c'est un raccourci qui fait l'économie de toute la réflexion

4 - L'entreprise n'existe pas en tant que telle. C'est une personnalité morale. Ce sont les hommes qui la composent, ou qui la dirigent, qui s'engagent. Plus l'engagement est liée à la personnalité d'un seul et moins l'engagement est celui d'une entreprise. En fait on est dans un rapport de force et plus dans un engagement. Quand on utilise ce mot on trompe son adversaire. Un contrat est un rapport de force entre adversaire et la valeur de l'engagement est encadré par le droit. L'engagement humain est plus fort chez les maquignons , car la tradition de la parole donnée conserve tout son sens à l'engagement individuel. En revanche me dire que Darty s'engage envers moi me fait sourire!

5 - oui il est vrai que le mandat impératif est impossible car il faudrait solliciter le mandant à chaque fois qu'un vote serait sollicité du mandataire. En revanche je suis favorable à ce que les questions fondamentales de vie fassent l'objet d'un référendum...Mais ç à condition que le sujet et ses enjeux soient traité de manière claire et compréhensible, et non de manière tendancieuse . Voila une chose que le monde de la communication politique ne sait pas faire!

6 - Que faire de nos réflexions? Je te répondrai comme Arthur Schoppenhauer " trop peu de gens savent réfléchir , mais tous veulent avoir une opinion"

Tout cela ne fait pas un livre...mais invite au moins à penser, si ce n'est à écrire!
GIBET
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Valeur de l'engagement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Valeur de l'engagement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Valeur de l'engagement
» renseignement pour engagement dans la marine belge
» Engagement pour le bio
» TVA : La taxe sur la valeur ajoutée
» le-porte-avions-charles-de-gaulle-et-le-bpc-tonnerre-recevront-la-croix-de-la-valeur-militaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Mains :: CONTEMPORAIN :: Philosophie - Sciences - Littérature et Art-
Sauter vers: