Nos Mains

Forum de discussion entre amis portant sur l'actualité, la politique, la société et tous les sujets que nous prendrons en Main ensemble.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion












Partagez | 
 

 Les "coups du destin" : l’enquête de Maurice Bonnet‏

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Briard
Admin
avatar

Messages : 5955
Date d'inscription : 05/02/2010
Age : 61
Localisation : CHAMPAGNE

MessageSujet: Les "coups du destin" : l’enquête de Maurice Bonnet‏   21/10/2015, 06:41

« Les réponses dogmatiques,
religieuses ou philosophiques,
ne sont pas inintéressantes,
mais d’un point de vue objectif,
ce sont de simples hypothèses qui,
d’ailleurs, et de façon paradoxale,
renforcent le mystère »



Entretien avec Maurice Bonnet, auteur d’Enquête sur le destin (éditions L’Æncre)

(Propos recueillis par Fabrice Dutilleul)



N’est-ce pas une idée un peu bizarre d’enquêter sur le destin, comme si vous lanciez une recherche sur le mystère, le sort ou la chance ?

Vous n’avez pas tort, puisque le destin est aussi un mystère, le sort et la chance aussi. Ce sont des concepts aux contours flous qu’on peut étendre à l’infini.

Alors, que proposez-vous dans cet essai ?

Il est vrai qu’on peut classer mon livre dans la catégorie des essais puisque le genre consiste à traiter une question sans prétendre épuiser le sujet, mais il s’agit d’un essai baroque où domine le récit de plusieurs existences. Parce que, finalement, la vie avec ses détours inattendus, capricieux, est elle-même baroque. Le parcours des destins rejoint souvent l’ironie du sort. Mon propos a donc été de cerner, autant qu’il est possible, le problème du destin. Ce n’est pas parce qu’un problème nous oppose une invincible opacité, qu’il faut s’interdire de l’explorer. Pour moi, c’est le contraire, cela me stimule. Les réponses dogmatiques, religieuses ou philosophiques, ne sont pas inintéressantes, mais d’un point de vue objectif, ce sont de simples hypothèses qui, d’ailleurs, et de façon paradoxale, renforcent le mystère.

Concrètement, qu’est-ce qui vous a décidé à une telle exploration ?

C’est d’avoir été le témoin ou le confident de véritables « coups du destin », de ces ruptures brutales, inattendues qui frappent telle ou telle personne. Il y a là quelque chose de fascinant. J’ai eu le désir de les raconter, et puis d’autres me sont revenus en mémoire, concernant des êtres dont j’avais été proche pendant certaines parties de ma vie. Et la mémoire rétrospective faisait apparaître des destins. J’en ai choisi douze pour en faire le récit. Ce qu’on s’accorde pour appeler les hasards de la vie, à l’instant de la mort, se closent sur un destin. Si parfois on croit voir un destin déjà assumé au déclin de telle ou telle vie dont on a été plus ou moins spectateur, on ne peut jamais être vraiment sûr de rien avant le dernier souffle. D’ailleurs, il n’est pas rare que surviennent après coup des révélations surprenantes.

Pensez-vous que tout était déjà écrit et que le destin se joue de nous ?

Non, je ne suis pas un fataliste. Chacun, avec les armes dont il dispose, ses dons, sa culture, son caractère, peut se battre et modeler en partie sa vie. Il est vrai qu’on est plus ou moins armé pour cela, mais, le plus souvent, on dispose de quelque marge de manœuvre, même très près de la fin. Le dernier souffle envolé, toutefois, on est devenu sujet du destin. C’est achevé, irréversible. Et puis, il est troublant de voir certains êtres accablés d’un mauvais sort persistant qui, sans répit, les conduit de malheur en malheur dans un enchaînement interminable. Certains y discernent de la prédestination.

En dehors des réflexions que cela vous a inspiré, comment avez-vous choisi les « héros » de vos courts récits ?

Il y aurait des dizaines de milliers de façons d’illustrer le destin, et chaque lecteur aura ses références propres. J’ai essayé de réunir quelques cas, les plus divers, les plus contrastées possible, la condition première étant l’authenticité, du moins telle qu’il me semblait, car il faut être modeste en ce genre de choses, sachant que notre regard n’est pas nécessairement celui des autres. J’ai puisé pour ce faire dans ma famille et chez mes amis dont certains m’ont obligeamment fourni en éléments biographiques.

Parmi les douze cas que vous exposez, vous réservez une bonne place à Christian de La Mazière. Ne lui avez-vous pas déjà consacré un petit livre de souvenirs : La dernière chevauchée du cavalier Soleil ?

À l’évidence, je ne pouvais interroger le destin sans recourir à un exemple aussi magistral ! Oui, j’ai bien connu La Mazière. Nous étions amis et sa mort m’a beaucoup peiné. Comme je l’ai raconté ailleurs, je suis l’auteur de son second livre, Le rêveur blessé. Il aurait sans doute été plus raisonnable que ce soit un simple livre d’entretiens, mais ses derniers admirateurs (dont j’étais) attendaient une suite au Rêveur casqué et je me suis prêté au jeu. Il ne voulait entendre parler de personne d’autre que moi pour cet exercice, sachant que je ne m’obstinerai pas sur certaines questions comme il eût été naturel de faire. Mais je voyais bien qu’il perdait la mémoire, mélangeait les époques et se montrait sur certains points absolument réfractaire. Pour le récit que je lui consacre dans mon Enquête sur le destin, j’ai essayé, pour mieux illustrer sa cause d’en savoir un peu davantage sur sa famille à laquelle il faisait parfois allusion avec une distance savamment calculée, et cela m’a conduit à découvrir avec quelque surprise qu’il avait entièrement reconstruit son passé et sa parenté. En toute honnêteté, je ne l’en admire que davantage, car il n’a jamais été infidèle au personnage qu’il s’était lui-même forgé, étant toujours galant homme, solide en amitié et chatouilleux sur l’honneur.



Enquête sur le destin, Maurice Bonnet, Éditions de L’Æncre, collection « À nouveau siècle, nouveaux enjeux ! », dirigée par Philippe Randa, 220 pages, 25 euros.

_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter
F Fenelon
« Une heure glorieuse vaut une éternité obscure. »
Alan SEEGER

Bonjour à toi Invité
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
Les "coups du destin" : l’enquête de Maurice Bonnet‏
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les "coups du destin" : l’enquête de Maurice Bonnet‏
» l'étrange destin de Benjamin Button
» Commission d’enquête parlementaire au COS-ONE
» ENQUÊTE/QUESTIONNAIRE
» Enquête de généalogie.com

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Mains :: CONTEMPORAIN :: Philosophie - Sciences - Littérature et Art-
Sauter vers: