Nos Mains

Forum de discussion entre amis portant sur l'actualité, la politique, la société et tous les sujets que nous prendrons en Main ensemble.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion












Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Sétif 1945 : “un crime d’État” ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Briard
Admin
avatar

Messages : 5955
Date d'inscription : 05/02/2010
Age : 61
Localisation : CHAMPAGNE

MessageSujet: Sétif 1945 : “un crime d’État” ?   13/6/2015, 07:43

Le 14 avril dernier, le Conseil de Paris votait à l’unanimité – incluant donc les élus UMP et communistes (1)
– une motion invitant le Président de la République à reconnaître comme “crime d’État
” les massacres intervenus à Sétif et sa région en mai 1945, – “des dizaines de milliers de victimes
arrêtées, torturées et exécutées sommairement” – faisant, ainsi, de cette répression une sorte
de “Katyn français”. La motion ajoute que “le voyage(de repentance) en Algérie du Secrétaire d’État
aux Anciens Combattants demeurait très en deçà des revendications... ”



Parmi les vives réactions suscitées par cette nouvelle manœuvre politico-médiatique, on retiendra la mise au point effectuée par l’écrivain Roger Vétillard (2) , invité, le 6 mai dernier, à un débat organisé par l’Association Jeune Pied-noir et le Cercle Tocqueville.
Il rappelle, dans son intervention, un certain nombre de faits qui éclairent ces événements, quelque peu torturés par l’idéologie dominante :

L’explosion de violence de mai 45 avait pour origine un projet d’insurrection nationaliste, visant à installer dans une “zone libérée” du Constantinois, un gouvernement provisoire présidé par Messali Hadj, dirigeant du Parti Populaire Algérien, alors en résidence surveillée. Après
une tentative avortée d’évasion, ce dernier est transféré à Brazzaville... Il y a donc un lien entre l’échec de cette conspiration et les émeutes qui vont commencer, le 8 mai, à l’occasion de la célébration de la Victoire.

Un cortège autorisé par le sous-préfet mais composé essentiellement de militants du PPA s’organise. Des drapeaux et pancartes indépendantistes apparaissent ; des coups de feu sont tirés. C’est une émeute : 23 morts et 80 blessés européens en quelques heures. Les forces de l’ordre interviennent : 35 manifestants sont tués et plusieurs dizaines blessés.

Au même moment d’autres soulèvements, étrangement “spontanés”, se produisent dans une vingtaine de localités de la région : une soixantaine d’européens sont tués. 200 manifestants tentent d’investir le Commissariat Central. L’Armée et la Gendarmerie interviennent et mettent fin à l’émeute.

A Guelma, la manifestation prévue est interdite. elle débute néanmoins à 18 h et se heurte aux forces de police : un porte-drapeau est tué et on compte plusieurs blessés chez les manifestants et les policiers. Le lendemain, dans plusieurs villages alentour, une douzaine d’européens sont assassinés.

estimant ne pas disposer d’effectifs policiers suffisant pour assurer le maintien de l’ordre, le sous-préfet organise une milice civile que la propagande du PPA accusera des pires méfaits.

La répression menée, notamment par l’Armée, les jours suivants, sera effectivement sévère. elle visera essentiellement les villes et les villages dans lesquels des européens ont été tués. Selon les estimations les plus crédibles, elle fera, pour tout l’est algérien, entre 3000 et 8000 victimes....
Un lourd prix à payer pour cette tentative d’insurrection dont les futurs meneurs de la “révolution algérienne” sauront s’inspirer moins de 10 années plus tard...
P. B.


(1) A noter que le 12 mai 1945 L’Humanité
appelait à “châtier impitoyablement et rapidement les organisateurs de la révolte et les hommes de main qui ont dirigé l’émeute”

(2) Sétif Guelma mai 1945 – massacres en Algérie, Editions de Paris, 600 p., 39 €

_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter
F Fenelon
« Une heure glorieuse vaut une éternité obscure. »
Alan SEEGER

Bonjour à toi Invité
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Guide Stone

avatar

Messages : 721
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Sétif 1945 : “un crime d’État” ?   13/6/2015, 09:30

Perso,je trouve qu'avant tout c'est une connerie de taille :


a) la guerre venait de se terminer et l'ennemi était (et à juste titre) accusé des mêmes crimes .


b) un important contingent algérien faisait partie de la 1° DB et ces gens n'étaient pas pour autant français.


c) la France avait fait la preuve qu'elle n'était pas si puissante que çà sans les USA,or justement les USA avaient clairement fait savoir qu'ils ne soutenaient plus le principe des colonies (en tous les cas les colonies "des autres" ...) .


Bref au total et avec autant de morts;
soit il faudra vivre ensemble avec un cadavre énorme dans le placard .
soit c'est la guerre civile .


Dans les 2 cas d'ailleurs ce sera à coup sur la guerre civile à brève échéance .
La France n'a plus un sou .
La France a toute une économie de base à remettre sur pied suite aux bombardements "alliés".
Il n'y a pas de justification "morale" à toute cette entreprise.
Et il va de toutes évidences devoir faire appel au contingent,cad à des jeunes sortis de la société civile.


Tous les ingrédients sont réunis pour une catastrophe ...
Revenir en haut Aller en bas
Guide Stone

avatar

Messages : 721
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Sétif 1945 : “un crime d’État” ?   13/6/2015, 12:05

Perso,je trouve qu'avant tout c'est une connerie de taille :




a) la guerre venait de se terminer et l'ennemi était (et à juste titre) accusé des mêmes crimes .


Les mêmes crimes que qui ? J'aimerais que tu précises. Merci !


La retraite des allemands principalement celle de la Das Reich a été parsemée tout au long de son chemin de massacres et d'exactions .
Exactement ce qui s'est passé lors de la "répression" de Setif .


b) un important contingent algérien faisait partie de la 1° DB et ces gens n'étaient pas pour autant français.


Il n'y avait pas de "contingent algérien" dans la "1ère DB" ! Mais c'était l'Armée d'Afrique et ses soldats étaient des soldats français. Je te précise par ailleurs que proportionnellement les "Européens" d'Algérie étaient beaucoup plus nombreux que les indigènes (16% contre 2%) et qu'il s'agissait, non d'une 1ère Division Blindée, mais du CEF (Corps Expéditionnaire Français).

Ici je n'ai pas les chiffres,ni la docu "chez moi" .
Cependant de nombreuses émissions,tant sur "Arte" que sur "Histoire" (qui sont quand même des références,parlent de très nombreux musulmans engagés en tant qu'Algériens ,Tunisiens,et non Français pour la Libération de la France.

Il y avait aussi des républicains espagnols ).
Ce sont d'ailleurs les républicains espagnols qui ont escortés De Gaulle à Notre Dame (en témoigne la photo de l'autochenille baptisée "Don Quichotte" ).

Je ne sais pas si on comptabilisait la "légion" dans "l'armée d'Afrique") 





c) la France avait fait la preuve qu'elle n'était pas si puissante que çà sans les USA,or justement les USA avaient clairement fait savoir qu'ils ne soutenaient plus le principe des colonies (en tous les cas les colonies "des autres" ...) .


Roosevelt était c'est vrai anti colonialiste et l'OSS avait probablement pris une part active dans l'aide aux insurgés, en leur fournissant des armes prélevées sur les stocks d'armes italiennes et allemandes de Tunisie. J'ajouterai que toute l'armée d'Afrique du Nord se trouvait le 8 mai 1945 en Allemagne ou en France métropolitaine dont elle poursuivait la libération. Ne subsistaient en Algérie ou en Tunisie, que des troupes à l'instruction, sans blindés, sans artillerie et que les régiments engagés dans la "répression" comportaient une majorité d'Algériens musulmans dans leurs rangs...




Bref au total et avec autant de morts;
soit il faudra vivre ensemble avec un cadavre énorme dans le placard .
soit c'est la guerre civile .


Le général Duval, chargé de réprimer l'insurrection (qui dura en tout et pour tout 3 semaines) lancera à l'intention du gouvernement au cours des cérémonies de l'Aman (pardon) qui y mettaient fin: "Je vous ai donné la paix pour dix ans !" Dix ans ! 1945 - 1955... Il ne s'était trompé que d'un an ! Et le gouvernement n'en avait tiré aucune leçon !

Ca sert à quoi de gagner 10 ans si on perd tout ensuite ?
Uniquement à permettre de rapatrier le pognon des grosses fortunes,
et à condamner à mort ou à la ruine tous les français d'Algérie,parce que "la fin" était inscrite dans le début comme je l'ai dit plus haut).





Dans les 2 cas d'ailleurs ce sera à coup sur la guerre civile à brève échéance .


Il n'y eu pas de "guerre civile" ! Jamais les effectifs des combattants du FLN/ALN ne dépasseront les 20.000 en Algérie. Sur une population d'indigènes qui dépassait en 1954 les 9 millions !
L'armée française prit rapidement les choses en mains malgré les graves lacunes gouvernementales, leurs indécisions et leurs revirements.


Stricto sensu,il n'y a pas eu de Guerre Civile .
Stricto sensu,la France a gagné militairement .
Dans la réalité,c'est sensiblement différent ...



La France n'a plus un sou .
La France a toute une économie de base à remettre sur pied suite aux bombardements "alliés".
Il n'y a pas de justification "morale" à toute cette entreprise.
Et il va de toutes évidences devoir faire appel au contingent,cad à des jeunes sortis de la société civile.


Ce qui fut une erreur, ce "contingent" n'étant pas du tout informé des réalités algériennes. J'ai fait partie de ce "contingent" et j'en parle en connaissance de cause !


C'est une erreur de taille d'envoyer le "contingent" dans ce qui aurait du être, si on avait procédé avec intelligence,une action de police.
Elle aurait du être doublée d'une initiative politique quelconque du genre (c'est à discuter) de reconnaissance d'appartenance à la France,mais sans droit de vote en France,une association genre union économique,de telle façons que les gens puissent voir que les choses "avancent" et qu'elles avancent pour tous ,français et algériens,du moment qu'ils restent bien sage associés avec la France ...

Perso je fais toujours le calcul suivant : une balle coûte entre 10 et 20 centimes d'euros.
Les statistiques militaires disent que pour tuer 1 homme il faut 1 million de cartouches quand on compte le tout .
Ca vous met le mort à 100.000 euros . Sans le transport,bouffe et logement de tt le monde .
A mon avis il y a moyen de trouver un arrangement pour moins cher et plus durable ...



Tous les ingrédients sont réunis pour une catastrophe ...


La "catastrophe" fut la trahison gaulliste, envers l'armée française, envers les Français d'Algérie (Musulmans, Juifs et Chrétiens) et envers la population ...métropolitaine !


De Gaulle a trahi ....
Il a pas trahis la France,il a fait ce qu'il pouvait avec ce qu'il avait et quand il a compris l’irréversibilité de la chose,
il a pris la meilleure décision pour la France .
D'une certaine façon il a trahis ses engagements .
Mais il a pas trahis la France .
Revenir en haut Aller en bas
Briard
Admin
avatar

Messages : 5955
Date d'inscription : 05/02/2010
Age : 61
Localisation : CHAMPAGNE

MessageSujet: Re: Sétif 1945 : “un crime d’État” ?   13/6/2015, 18:50

[quote="Guide Stone"]Perso,je trouve qu'avant tout c'est une connerie de taille :




a) la guerre venait de se terminer et l'ennemi était (et à juste titre) accusé des mêmes crimes .


Les mêmes crimes que qui ? J'aimerais que tu précises. Merci !


La retraite des allemands principalement celle de la Das Reich a été parsemée tout au long de son chemin de massacres et d'exactions .
Exactement ce qui s'est passé lors de la "répression" de Setif .


Je crois qu'il te faudrait te renseigner un peu plus.
Comment sans materiel lourd, sans troupes aguerries et peu armée peux tu obtenir un nombre de mort AUSSI IMLPORTANT ?
De plus le chiffre de "45 000 morts" est du même tonneau que les "75 000 fusillés" du PC !!




b) un important contingent algérien faisait partie de la 1° DB et ces gens n'étaient pas pour autant français.


Il n'y avait pas de "contingent algérien" dans la "1ère DB" ! Mais c'était l'Armée d'Afrique et ses soldats étaient des soldats français. Je te précise par ailleurs que proportionnellement les "Européens" d'Algérie étaient beaucoup plus nombreux que les indigènes (16% contre 2%) et qu'il s'agissait, non d'une 1ère Division Blindée, mais du CEF (Corps Expéditionnaire Français).

Ici je n'ai pas les chiffres,ni la docu "chez moi" .
Cependant de nombreuses émissions,tant sur "Arte" que sur "Histoire" (qui sont quand même des références,parlent de très nombreux musulmans engagés en tant qu'Algériens ,Tunisiens,et non Français pour la Libération de la France.

Et c'est faux, il n'y avait aucun "Algérien", ils étaient FRANCAIS, mais ce concept à du mal à se faire un chemin dans ton esprit dirait on!!
Jusqu'en 1963, TOUS les Algériens étaient "Français", ce n'est QU'APRES l'independance de l'Algérie Française, qu'ils deviendront "Algériens" !!


Il y avait aussi des républicains espagnols ).

Alors ils étaient "engagés" à la Légion Etrangère, mais surement pas dans un régiment ou quoique ce soit de la "Régulière" !!
Ce sont d'ailleurs les républicains espagnols qui ont escortés De Gaulle à Notre Dame (en témoigne la photo de l'autochenille baptisée "Don Quichotte" ).

Il y avait des Allemands aussi (pour preuve le Sherman Iena)  rir2:

Je ne sais pas si on comptabilisait la "légion" dans "l'armée d'Afrique")


Oui la Légion était comptée parmi l'Armée d'Afrique !!


c) la France avait fait la preuve qu'elle n'était pas si puissante que çà sans les USA,or justement les USA avaient clairement fait savoir qu'ils ne soutenaient plus le principe des colonies (en tous les cas les colonies "des autres" ...) .


Roosevelt était c'est vrai anti colonialiste et l'OSS avait probablement pris une part active dans l'aide aux insurgés, en leur fournissant des armes prélevées sur les stocks d'armes italiennes et allemandes de Tunisie. J'ajouterai que toute l'armée d'Afrique du Nord se trouvait le 8 mai 1945 en Allemagne ou en France métropolitaine dont elle poursuivait la libération. Ne subsistaient en Algérie ou en Tunisie, que des troupes à l'instruction, sans blindés, sans artillerie et que les régiments engagés dans la "répression" comportaient une majorité d'Algériens musulmans dans leurs rangs...




Bref au total et avec autant de morts;
soit il faudra vivre ensemble avec un cadavre énorme dans le placard .
soit c'est la guerre civile .


Le général Duval, chargé de réprimer l'insurrection (qui dura en tout et pour tout 3 semaines) lancera à l'intention du gouvernement au cours des cérémonies de l'Aman (pardon) qui y mettaient fin: "Je vous ai donné la paix pour dix ans !" Dix ans ! 1945 - 1955... Il ne s'était trompé que d'un an ! Et le gouvernement n'en avait tiré aucune leçon !

Ca sert à quoi de gagner 10 ans si on perd tout ensuite ?
Uniquement à permettre de rapatrier le pognon des grosses fortunes,
et à condamner à mort ou à la ruine tous les français d'Algérie,parce que "la fin" était inscrite dans le début comme je l'ai dit plus haut).





Dans les 2 cas d'ailleurs ce sera à coup sur la guerre civile à brève échéance .


Il n'y eu pas de "guerre civile" ! Jamais les effectifs des combattants du FLN/ALN ne dépasseront les 20.000 en Algérie. Sur une population d'indigènes qui dépassait en 1954 les 9 millions !
L'armée française prit rapidement les choses en mains malgré les graves lacunes gouvernementales, leurs indécisions et leurs revirements.


Stricto sensu,il n'y a pas eu de Guerre Civile .
Stricto sensu,la France a gagné militairement .
Dans la réalité,c'est sensiblement différent ...



La France n'a plus un sou .
La France a toute une économie de base à remettre sur pied suite aux bombardements "alliés".
Il n'y a pas de justification "morale" à toute cette entreprise.
Et il va de toutes évidences devoir faire appel au contingent,cad à des jeunes sortis de la société civile.


Ce qui fut une erreur, ce "contingent" n'étant pas du tout informé des réalités algériennes. J'ai fait partie de ce "contingent" et j'en parle en connaissance de cause !


C'est une erreur de taille d'envoyer le "contingent" dans ce qui aurait du être, si on avait procédé avec intelligence,une action de police.
Elle aurait du être doublée d'une initiative politique quelconque du genre (c'est à discuter) de reconnaissance d'appartenance à la France,mais sans droit de vote en France,une association genre union économique,de telle façons que les gens puissent voir que les choses "avancent" et qu'elles avancent pour tous ,français et algériens,du moment qu'ils restent bien sage associés avec la France ...

Perso je fais toujours le calcul suivant : une balle coûte entre 10 et 20 centimes d'euros.
Les statistiques militaires disent que pour tuer 1 homme il faut 1 million de cartouches quand on compte le tout .
Ca vous met le mort à 100.000 euros . Sans le transport,bouffe et logement de tt le monde .
A mon avis il y a moyen de trouver un arrangement pour moins cher et plus durable ...



Tous les ingrédients sont réunis pour une catastrophe ...


La "catastrophe" fut la trahison gaulliste, envers l'armée française, envers les Français d'Algérie (Musulmans, Juifs et Chrétiens) et envers la population ...métropolitaine !


De Gaulle a trahi ....
Il a pas trahis la France,il a fait ce qu'il pouvait avec ce qu'il avait et quand il a compris l’irréversibilité de la chose,


Et c'est laquelle la marmotte qui emballe le chocolat ?


il a pris la meilleure décision pour la France .

En privant celle ci de ses ressources energetiques tel que le gaz et le petrole saharien !! Car dois t'apprendre ou te rememorer que le Sahara n'a jamais fait partie de l'Algérie, et que c'est pour terminer ses essais nucléaires à Reggane que De Gaulle Charles, dit "la Grande Zorha", a donné le Sahara au FLN qui lui ne le demandait pas.
D'une certaine façon il a trahis ses engagements .
Mais il a pas trahis la France .
Ben j'imagine ce que tu es capable de faire, en ayant "bonne conscience" toi !!
Et ça fait froid dans le dos!!


_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter
F Fenelon
« Une heure glorieuse vaut une éternité obscure. »
Alan SEEGER

Bonjour à toi Invité
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Guide Stone

avatar

Messages : 721
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Sétif 1945 : “un crime d’État” ?   13/6/2015, 23:59

Perso,je trouve qu'avant tout c'est une connerie de taille :








a) la guerre venait de se terminer et l'ennemi était (et à juste titre) accusé des mêmes crimes .




Les mêmes crimes que qui ? J'aimerais que tu précises. Merci !




La retraite des allemands principalement celle de la Das Reich a été parsemée tout au long de son chemin de massacres et d'exactions .
Exactement ce qui s'est passé lors de la "répression" de Setif .


Je crois qu'il te faudrait te renseigner un peu plus.
Comment sans materiel lourd, sans troupes aguerries et peu armée peux tu obtenir un nombre de mort AUSSI IMLPORTANT ? 
De plus le chiffre de "45 000 morts" est du même tonneau que les "75 000 fusillés" du PC !!


Quand on tire sur des civils sans défense... Il faut pas un M1 Abrams....
Une Panhard déglinguée sais faire le même travail ....



b) un important contingent algérien faisait partie de la 1° DB et ces gens n'étaient pas pour autant français.




Il n'y avait pas de "contingent algérien" dans la "1ère DB" ! Mais c'était l'Armée d'Afrique et ses soldats étaient des soldats français. Je te précise par ailleurs que proportionnellement les "Européens" d'Algérie étaient beaucoup plus nombreux que les indigènes (16% contre 2%) et qu'il s'agissait, non d'une 1ère Division Blindée, mais du CEF (Corps Expéditionnaire Français).


Ici je n'ai pas les chiffres,ni la docu "chez moi" .
Cependant de nombreuses émissions,tant sur "Arte" que sur "Histoire" (qui sont quand même des références,parlent de très nombreux musulmans engagés en tant qu'Algériens ,Tunisiens,et non Français pour la Libération de la France.


Et c'est faux, il n'y avait aucun "Algérien", ils étaient FRANCAIS, mais ce concept à du mal à se faire un chemin dans ton esprit dirait on!!
Jusqu'en 1963, TOUS les Algériens étaient "Français", ce n'est QU'APRES l'independance de l'Algérie Française, qu'ils deviendront "Algériens" !!


Oui,oui...ils étaient "français" .
Mais un peu moins que les français quand même ...
En particulier,ils n'avaient pas le droit de vote,et je crois (ça je n'en suis pas sur) qu'ils n'avaient pas le droit de s'installer en France sans "visa" .



Il y avait aussi des républicains espagnols ).


Alors ils étaient "engagés" à la Légion Etrangère, mais surement pas dans un régiment ou quoique ce soit de la "Régulière" !!
Ce sont d'ailleurs les républicains espagnols qui ont escortés De Gaulle à Notre Dame (en témoigne la photo de l'autochenille baptisée "Don Quichotte" ).


Il y avait des Allemands aussi (pour preuve le Sherman Iena)  rir2: 


Je ne sais pas si on comptabilisait la "légion" dans "l'armée d'Afrique") 


Oui la Légion était comptée parmi l'Armée d'Afrique !!




c) la France avait fait la preuve qu'elle n'était pas si puissante que çà sans les USA,or justement les USA avaient clairement fait savoir qu'ils ne soutenaient plus le principe des colonies (en tous les cas les colonies "des autres" ...) .




Roosevelt était c'est vrai anti colonialiste et l'OSS avait probablement pris une part active dans l'aide aux insurgés, en leur fournissant des armes prélevées sur les stocks d'armes italiennes et allemandes de Tunisie. J'ajouterai que toute l'armée d'Afrique du Nord se trouvait le 8 mai 1945 en Allemagne ou en France métropolitaine dont elle poursuivait la libération. Ne subsistaient en Algérie ou en Tunisie, que des troupes à l'instruction, sans blindés, sans artillerie et que les régiments engagés dans la "répression" comportaient une majorité d'Algériens musulmans dans leurs rangs...

La tête commande,les mains et les pieds suivent .
Il ne devait pas avoir tant que ça d'Algériens (tout en étant français  cheers) au delà du grade d'adjudant ...







Bref au total et avec autant de morts;
soit il faudra vivre ensemble avec un cadavre énorme dans le placard .
soit c'est la guerre civile .




Le général Duval, chargé de réprimer l'insurrection (qui dura en tout et pour tout 3 semaines) lancera à l'intention du gouvernement au cours des cérémonies de l'Aman (pardon) qui y mettaient fin: "Je vous ai donné la paix pour dix ans !" Dix ans ! 1945 - 1955... Il ne s'était trompé que d'un an ! Et le gouvernement n'en avait tiré aucune leçon !


Ca sert à quoi de gagner 10 ans si on perd tout ensuite ?
Uniquement à permettre de rapatrier le pognon des grosses fortunes,
et à condamner à mort ou à la ruine tous les français d'Algérie,parce que "la fin" était inscrite dans le début comme je l'ai dit plus haut).








Dans les 2 cas d'ailleurs ce sera à coup sur la guerre civile à brève échéance .




Il n'y eu pas de "guerre civile" ! Jamais les effectifs des combattants du FLN/ALN ne dépasseront les 20.000 en Algérie. Sur une population d'indigènes qui dépassait en 1954 les 9 millions !
L'armée française prit rapidement les choses en mains malgré les graves lacunes gouvernementales, leurs indécisions et leurs revirements.




Stricto sensu,il n'y a pas eu de Guerre Civile .
Stricto sensu,la France a gagné militairement .
Dans la réalité,c'est sensiblement différent ...




La France n'a plus un sou .
La France a toute une économie de base à remettre sur pied suite aux bombardements "alliés".
Il n'y a pas de justification "morale" à toute cette entreprise.
Et il va de toutes évidences devoir faire appel au contingent,cad à des jeunes sortis de la société civile.




Ce qui fut une erreur, ce "contingent" n'étant pas du tout informé des réalités algériennes. J'ai fait partie de ce "contingent" et j'en parle en connaissance de cause !




C'est une erreur de taille d'envoyer le "contingent" dans ce qui aurait du être, si on avait procédé avec intelligence,une action de police.
Elle aurait du être doublée d'une initiative politique quelconque du genre (c'est à discuter) de reconnaissance d'appartenance à la France,mais sans droit de vote en France,une association genre union économique,de telle façons que les gens puissent voir que les choses "avancent" et qu'elles avancent pour tous ,français et algériens,du moment qu'ils restent bien sage associés avec la France ...


Perso je fais toujours le calcul suivant : une balle coûte entre 10 et 20 centimes d'euros.
Les statistiques militaires disent que pour tuer 1 homme il faut 1 million de cartouches quand on compte le tout .
Ca vous met le mort à 100.000 euros . Sans le transport,bouffe et logement de tt le monde .
A mon avis il y a moyen de trouver un arrangement pour moins cher et plus durable ...




Tous les ingrédients sont réunis pour une catastrophe ...




La "catastrophe" fut la trahison gaulliste, envers l'armée française, envers les Français d'Algérie (Musulmans, Juifs et Chrétiens) et envers la population ...métropolitaine !




De Gaulle a trahi ....
Il a pas trahis la France,il a fait ce qu'il pouvait avec ce qu'il avait et quand il a compris l’irréversibilité de la chose,




Et c'est laquelle la marmotte qui emballe le chocolat ?




il a pris la meilleure décision pour la France .


En privant celle ci de ses ressources energetiques tel que le gaz et le petrole saharien !! Car dois t'apprendre ou te rememorer que le Sahara n'a jamais fait partie de l'Algérie, et que c'est pour terminer ses essais nucléaires à Reggane que De Gaulle Charles, dit "la Grande Zorha", a donné le Sahara au FLN qui lui ne le demandait pas.
D'une certaine façon il a trahis ses engagements .
Mais il a pas trahis la France .
Ben j'imagine ce que tu es capable de faire, en ayant "bonne conscience" toi !!
Et ça fait froid dans le dos!!
Tu penses qu'il était possible de garder le Sahara sans l'Algérie ?
Ca va pas être facile pour exporter tout çà ..
.
Revenir en haut Aller en bas
Lysli@ne

avatar

Messages : 489
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Sétif 1945 : “un crime d’État” ?   14/6/2015, 10:56

Vous ne serez jamais d'accord ,

C'est un peu hors sujet mais quand même ça en dit long

actuellement on voit comment se conduisent certains  "français" d'origine algérienne dans l'armée  Française même topo,  je me demande si on peut vraiment leur faire confiance à 100%.

Comme cet incident par exemple [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je pense que c'est vrai pas un fake

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Psaume 1: verset 1 qui dit:

Heureux est l'homme, celui-là qui ne va pas au conseil des impies, ni dans la voie des égarés ne s'arrête, ni au banc des rieurs ne s'assied
Revenir en haut Aller en bas
Guide Stone

avatar

Messages : 721
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Sétif 1945 : “un crime d’État” ?   14/6/2015, 14:06

Le coup de l'abandon des Harkis,c'est encore autre chose.
Et ce n'est pas du tout à la gloire de l'armée française.
En particulier ,lors du rapatriement des troupes, ils ont fait descendre du navire "Ville de Marseille" si je me souviens bien, à la demande du FLN, des Harkis qui allaient ensuite être égorgés sur le quais même !!!
Revenir en haut Aller en bas
guy61

avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 08/01/2015
Age : 78
Localisation : ORNE

MessageSujet: SETIF 1945   14/6/2015, 17:32

je ne vais pas rentrer dans la discussion, mais avec du recul, constat suivant :

L'Algérie fût toujours une terre de révolte !

La pacification fût officiellement terminée en 1848, mon oeil......

1845 Monts du Dahra, 500 indigènes (hommes, femmes et enfants) enfumés par les troupes du Général de St Arnaud.

1871 Révolte dans les Aurès (guerre sainte) des dizaines de colons européens massacrés.

1879 idem dans les Aurès, 400 morts coté arabo-berbères

1881 300 Alfatiers espagnols (hommes, femmes et enfants) massacrés au sud de SAÏDA par la tribu de Bou Amama.

1916 Troubles insurrectionnels dans la région de Batna, au sujet de la conscription, certaines tribus pas d'accord......28 européens et soldats tués, 300 tués chez les insurgés.

1917 Révolte dans les Aurès, intervention de l'escadrille F-306 (avions Farman) basée à Biskra contre des bandes armées.

1926 Nouvelle révolte région d'Arris (Aurès)

1945 102 européens et musulmans francophiles massacrés par les émeutiers du MTLD, répression par l'armée française 1165 indigènes tués (officiel) FLN dit 45000, historiens 5 à 10000.

1955 132 européens et musulmans (21) dont le neveu de Ferhat Abbas, pharmacien . à El Halia, Philippeville et Constantine, répression 1273 émeutiers tués, le FLN dit 12000.

L'Algérie française (à 2 vitesses) est morte en 1919,

  L'EDUCATION EN ALGERIE  1830-1962


Autant les communautés  juives et européennes ont pu bénéficier sans entrave de l'école laïque et obligatoire de Jules Ferry (1905), autant les communautés musulmanes arabo-berbères,ont résisté jusqu'au refus pur et simple d'aller à l'école du diable, au prétexte qu'elle les rendrait esclaves.

Cela permet aujourd'hui aux détracteurs de la colonisation, de dénoncer l'inégalité réelle, de la scolarisation des différentes communautés.

90% des enfants européens et Juifs sont scolarisés en 1945.
10% des enfants musulmans seulement (dans le primaire).
50% en 1961, ce bond en avant est spectaculaire.(mais 750.000 enfants musulmans ne sont pas scolarisés, il manque 26.000 enseignants).

Qu'est-ce  que la France n'a pas fait et qu'elle aurait dû faire ?

Au retour des soldats arabo-berbères (tirailleurs,spahis etc) après la guerre 14-18, il y a eu un effet inattendu de propagande. Il a fait comprendre à une partie de la population musulmane, que l'école laïque apportait un niveau de liberté supplémentaire. La connaissance du français écrit et parlé, permettait de trouver du travail plus facilement.

C'est à ce moment là que la France aurait dû mettre les grands moyens, construction d'écoles, envois d'instituteurs dans le bled, afin d'arriver au niveau de scolarisation des européens, c'était jouable en 20 ans.

En mettant en place un maillage administratif dans le bled et les contrées les plus reculées (mairie, école, centre de santé, bureau de Poste etc), on aurait pu vaincre la résistance des musulmans à l'école laïque, cette résistance étant le résultat de leurs us et coutumes tribales et la religion.
En 1955, il y avait encore une Algérie à 2 vitesses, Jacques Soustelle  nouveau Gouverneur Général l'avait bien compris......Il crée 600 SAS gérées par des militaires, avec pour mission :
recensement et reprise de contact avec les populations isolées.
Pacification, ordre, sécurité, paix.
Mise en place des services administratifs ( Etat-Civil, travaux publics, transports, marchés, scolarisation, assistance médicale, bureau de Poste etc). Tout cela aurait dû être fait 30 ans auparavant .
             
Finalement 2 freins :

L'islam qui a souvent fomenté des djihads

La démographie galopante grâce au réseau hospitalier mis en place par la France

2.000.000 d'indigènes en 1830 et 10.000.000 en 1962

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par guy61 le 14/6/2015, 18:55, édité 1 fois (Raison : [url=http://www.servimg.com/view/16727388/3280][img]http://i18.servimg.com/u/f18/16/72/73/88/img16610.jpg[/img][/url])
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sétif 1945 : “un crime d’État” ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sétif 1945 : “un crime d’État” ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sétif 1945 : “un crime d’État” ?
» 8 MAI 1945
» La reconstruction numérique de Varsovie de 1945
» PHOTO de 1945
» Le 8 Mai : Fête de la victoire de 1945

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Nos Mains :: HIER :: Quand l'Algérie fut nôtre-
Répondre au sujetSauter vers: