Nos Mains

Forum de discussion entre amis portant sur l'actualité, la politique, la société et tous les sujets que nous prendrons en Main ensemble.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion












Partagez | 
 

 In memoriam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
klary
Admin
avatar

Messages : 3856
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: In memoriam   5/3/2015, 10:58

***La plus grande des tristesses humaines n'est rien d'autre qu'au cours d'un parcours ou d'un itinéraire d'une vie, des trahisons humaines se font, des camarades trahissent d'autres camarades et que des hommes armés jusqu'aux dents tuent ou assassinent des petits enfants, des femmes, des vieillards et malmènent des civils aux mains nues, sans possibilités d'être jugés, ni défendus et ni d'avoir recours. Et c'est pour ça que la guerre s'appelle la guerre.***
Amarouche

l'Homélie de Monseigneur Molinas .

***"1962, l'Algérie connaît des journées terrifiantes, notre petit
peuple lutte de toutes ses forces. Chaque jour des dizaines de
victimes tombent dans les rues, dans les campagnes. Cette
résistance devient insupportable au pouvoir qui a décidé de se
parjurer et d'abandonner coûte que coûte cette terre. On
négocie avec les égorgeurs. Le quartier de Bab-el-Oued à
Alger est encerclé, mitraillé, bombardé. Des habitants sont
abattus à bout portant. Interdiction d'évacuer les blessés ni les
morts. Une manifestation pacifique de soutien se met en place. "

Toutes ces dates , 19 mars , 11 mars , 5 juillet etc ... , ce ne sont pas seulement des hommes , des femmes , des enfants qu'on assassinait , c'était la France qu'on assassinait .***


Rappel : Samedi 14 mars aura lieu, à BEZIERS, l’inauguration de la « rue du Commandant Hélie Denoix de Saint-Marc » en lieu et place de la « rue du « 19 mars 1962 » qui sera, pour la circonstance, reléguée dans les poubelles de l’Histoire. Nous adressons nos vives félicitations et notre infime gratitude à Robert MENARD, Maire de BEZIERS, pour sa magnifique initiative. Puisse d’autres maires aussi courageux, suivre  son exemple…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


***Soldat d'un autre temps, baroudeur accompli et aristocrate policé, Hélie Denoix de Saint Marc est mort le 26 août à La Garde-Adhémar (Drôme) à l'âge de 91 ans. Ce militaire aura connu les honneurs dus à son combat de résistant comme à sa carrière d'officier...

Né à Bordeaux le 11 février 1922, Hélie de Saint Marc est issu d'une lignée de notables périgourdins, noblesse de robe catholique attachée au droit et à la terre. Fils d'un héros de la Grande Guerre, cadet d'une fratrie de sept enfants, le jeune Hélie, au sortir de ses études au collège jésuite bordelais Saint-Joseph-de-Tivoli, hésite entre les voeux monastiques et l'armée. C'est la seconde option qui l'emporte. Hanté par les martyrs chouans, les pionniers de l'aventure coloniale et la geste naissante de l'Aéropostale, il fait sienne la devise de Guynemer : "Faire face". La débâcle de 1940 le stupéfie. Aussi rejoint-il tout naturellement, dès mars 1941, la Résistance et le réseau Jade-Amicol, comme agent de liaison. Arrêté en juillet 1943, il est déporté à Buchenwald, puis à Langenstein. Survivant par miracle, il gît inconscient dans une baraque-mouroir quand les Américains libèrent le camp en avril 1945.

Rétabli, il entre à l'école militaire de Saint-Cyr. Muré dans le silence comme nombre de rescapés ...

Hélie Denoix de Saint Marc, mort le 26 août 2013 à La Garde Adhémar, est un ancien résistant et un ancien officier d'active de l'armée française, ayant servi à la Légion étrangère, en particulier au sein de ses unités parachutistes. Commandant par intérim du 1er régiment étranger de parachutistes, il prend part à la tête de son régiment au putsch des généraux en avril 1961.***
Le Monde

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maîtres du printemps". Pablo Neruda
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Briard
Admin
avatar

Messages : 5945
Date d'inscription : 05/02/2010
Age : 60
Localisation : CHAMPAGNE

MessageSujet: Re: In memoriam   5/3/2015, 12:39

<<  il prend part à la tête de son régiment au putsch des généraux en avril 1961.***  >>

Non il prend part à la tête de ses légionnaires parachutistes du 1er R.E.P (dont il est le commandant par interim) au soulèvement des Généraux qui refusent l'abandon par la "grande zorah" de 12 départements français. Et qui fait des Officiers français à qui le "général babouches" a demandé d'engager leur parole d'officier vis à vis des musulmans, leur certifiant que jamais il n'abandonnerait l'Algérie, des parjures. (ce qu'ils avaient déjà, pour beaucoup, dont lui même, du faire en Indochine).

Que LUI vivant, jamais le drapeau FLN ne flotterait sur Alger. Alors qu'il est déjà en train de négocier avec le FLN.

_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter
F Fenelon
« Une heure glorieuse vaut une éternité obscure. »
Alan SEEGER

Bonjour à toi Invité
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
klary
Admin
avatar

Messages : 3856
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: In memoriam   5/3/2015, 15:38

Merci cher Briard pour les précisions complémentaires!

_________________
Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maîtres du printemps". Pablo Neruda
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Klary P'tit Bonheur le 5/3/2015, 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
klary
Admin
avatar

Messages : 3856
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: In memoriam   5/3/2015, 16:33

JEAN BASTIEN-THIRY

11 MARS 1963 - L'EXECUTION DU COLONEL JEAN-BASTIEN THIRY

« Merci pour tout, mon colonel, d’avoir vécu en Français et d’être mort en Officier. Car le moment est venu où après un tel exemple, tu vas nous obliger à vaincre… » (Jean de Brem)

CEREMONIES POUR LE 52ème ANNIVERSAIRE DE LA MORT DU COLONEL JEAN BASTIEN-THIRY

*PEROLS (34), samedi 14 mars à 11h, Cimetière St-Sixte – Entrée A - stèle des Français d’AFN. Contact : 04.66.21.70.22

Nos prières iront également aux victimes de la tragique fusillade du 26 Mars 1962 à Alger qui fit 80 morts et 200 blessés parmi la population civile européenne.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] biographie-site.pdf

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]           audio

Le procès du Petit-Clamart

"Devant l'Histoire, devant nos concitoyens et devant nos enfants, nous proclamons notre innocence, car nous n'avons fait que mettre en pratique la grande et éternelle loi de solidarité entre les hommes."

Par cette phrase, le Colonel Jean Bastien-Thiry achève la déclaration qu'il a voulu prononcer devant ses juges le 2 février 1963, cinq jours après l'ouverture du procès du Petit-Clamart. Dans cette longue allocution, il ne cherche pas à se soustraire à la peine qu'il encourt. Son seul but est de faire comprendre à ses concitoyens les motifs de son action. Sans aucune complaisance, et avec une clairvoyance prophétique. il expose les raisons pour lesquelles il juge qu'"il n'est pas bon, il n'est pas moral, il n'est pas légal", que le personnage auquel il s'est attaqué "reste longtemps à la tête de la France". Dès lors, l'accusé n'est plus Bastien-Thiry mais De Gaulle.

Cela ne lui sera pas pardonné: la Cour militaire de Justice le condamnera à mort et la grâce présidentielle lui sera refusée.

Jean Bastien-Thiry est allé librement jusqu'au bout de ce que sa conscience lui dictait. Il est parti en paix: comme en témoigne Maître Le Corroller, présent à son exécution: "Lorsqu'il fut mort, après que la salve eut déchiré l'aube naissante. son visage était celui d'un enfant, doux et généreux".

             Hélène Bastien-Thiry

_________________
Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maîtres du printemps". Pablo Neruda
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Briard
Admin
avatar

Messages : 5945
Date d'inscription : 05/02/2010
Age : 60
Localisation : CHAMPAGNE

MessageSujet: Re: In memoriam   7/3/2015, 09:20

Beaucoup plus intéressant pour le général babouche et ses amis du FLN et porteurs de valises, de présenter les tenants de l'Algérie Française comme des "putschistes séditieux" voulant non pas éliminer la grande zorah de la tête du Gvt, mais comme des "criminels voulant renverser la République" !!
République qui n'en était plus une puisque dictature de fait !!

_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter
F Fenelon
« Une heure glorieuse vaut une éternité obscure. »
Alan SEEGER

Bonjour à toi Invité
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Briard
Admin
avatar

Messages : 5945
Date d'inscription : 05/02/2010
Age : 60
Localisation : CHAMPAGNE

MessageSujet: Re: In memoriam   7/3/2015, 12:53

Qu'ont ils fait d'autre que lui en 40 ?
Puisqu'il se présentait comme le tenant de l'honneur de la France et accusait mensongèrement le Maréchal Pétain de faire ce qu'il commit 23 ans plus tard, à savoir l'abandon de 12 départements Français en étant, il faut ne prèciser, ce qui n'était pas le cas de Pétain, victorieux sur le terrain. Le FLN n'existant plus qu'hors des frontières de l'Algérie.

_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter
F Fenelon
« Une heure glorieuse vaut une éternité obscure. »
Alan SEEGER

Bonjour à toi Invité
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: In memoriam   

Revenir en haut Aller en bas
 
In memoriam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» In Memoriam : Vos commentaires
» La tombe de Zénobe Gramme
» ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises
» In memoriam - Hastings
» In Memoriam - 30 juillet 1971 - Catastrophe du Nord 2501 sur la zone de saut de Wright

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Mains :: HIER :: Quand l'Algérie fut nôtre-
Sauter vers: