Nos Mains

Forum de discussion entre amis portant sur l'actualité, la politique, la société et tous les sujets que nous prendrons en Main ensemble.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion












Répondre au sujet
Partagez | 
 

 ALGERIE PRESSE JUIN 1962 suite et fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guy61

avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 08/01/2015
Age : 78
Localisation : ORNE

MessageSujet: ALGERIE PRESSE JUIN 1962 suite et fin   3/2/2015, 18:16

Dernier "SPECIAL 3ème RPIMa"

Le 3 a patrouillé avec les G.M. Nous faisons ces patrouilles à pied ou en camion et nous avons été accusés de mollesse et de partialité à l'égard des Pn. Nos nouveaux partenaires ne pouvaient accepter d'être pris pour cible dés qu'ils sortaient de leur camp. Ils ne comprenaient pas qu'une patrouille para pouvait sortir en ville sans se faire allumer.

Ce nouveau mode d'action (patrouilles mixtes) est critiqué au mess officiers de notre BA, les cadres rongent leur frein, ils apprennent peu à peu le sort réservé aux harkis, les enlèvements d'européens.

3 actions du régiment méritent d'être citées, sachant qu'il était interdit de faire usage des armes, de fouiller les gens et les maisons (accords d'Evian).

- Alors qu'il circulait au volant de sa jeep, le Lt Pagès est arrêté par un barrage routier de l'ALN à Daouda. L'alerte étant donnée la C.P du Cne Langlois (Cie Portée) se portera sur zone et le libérera sans tirer un coup de feu.......

- Le Sgt Saiche de la PM (Police Militaire)," je rejoins la C.P à Daouda ,je m'arrête derrière le convoi de la C.P, un de mes hommes me dit percevoir une voix plaintive venant d'une mechta au bord de la route, nous entrons, une fatma s'interpose, et découvrons un civil français prostré, le visage meurtri et les mains liées avec du fil de fer.......il s'agit de M.Hortal, promis à une mort certaine, un 2ème civil sera découvert plus tard, nous les libérons tous les deux".

- Un autre jour, la C.P du Cne Langlois reçoit l'ordre de voler au secours de français séquestrés dans une villa à Staouéli , la C.P fouille la villa, personne, mais une enveloppe pleine d'argent se trouve sur la table de la Salle à manger , la villa d'à côté fut la bonne et comme les fells refusaient de céder, l'idée vint d'échanger les otages contre l'argent trouvé, marché conclu sans faire parler les armes.

Fin juin le 3 fait ses préparatifs de transfert vers la France, il ramène ses harkis (100). Du 17 au 20 juillet les personnels et le matériel léger s'embarquent sur le MS SBA, le matériel lourd sur le MS ORANIE.

Notre coeur s'étreignit à la vue d'Alger qui s'éloignait, cette terre si attachante pour laquelle 180 des nôtres étaient tombés depuis 1956. Nous partageons le déchirement des français d'Algérie.........

Direction Carcassonne.........

L'indépendance arrive le 5 juillet.....

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

On termine par l'hommage d'un "métro" à l'Algérie
Hommage d'un métropolitain à
l' ALGERIE FRANCAISE en 1960

Il est au delà de la Méditerranée, sur la côte nord de l'Afrique, une terre française. Cette terre c'est l'Algérie.
Comme au Canada trois siècles plus tôt, derrière les marins et les soldats qui prirent, au nom du Roi de France, possession de cet immense territoire en 1830, des colons se sont installés. Et les paysans français d'Algérie ont rendu à cette terre,ravagée par les grandes migrations barbares du moyen âge, son visage de province occidentale.
Il aura fallu 100 ans pour réparer les ravages de 10 siècles. 100 ans pour que l'Algérie retrouve ce visage de province occidentale que Rome lui avait donné au début de notre ère. Il avait suffi de quelques années pour détruire ce qui avait demandé l'effort continu, de plusieurs générations et ces aqueducs de pierre qui amenaient l'eau des montagnes, vers les plaines où les berbères romanisés produisaient le blé et l'huile.

En même temps que ce renouveau de la prospérité, apportée par les Français, une lente osmose a rapproché les descendants des colons venus de France, d'Espagne, de Sicile, d'Allemagne et les petits-fils des cavaliers d'Abd-el-Kader, soudés ensemble par les mêmes préoccupations, employant le même langage, réagissant ensemble aux mêmes événements.

C'est une longue histoire quotidienne, qui a véritablement forgé une race : celle des Français d'Algérie  qu'ils soient chrétiens, israélites ou musulmans.



Jean-François Chauvel  1960



Nota : Le Journal d'Alger et La Dépêche vont fermer avant la fin de 62, l'Echo d'Oran en juillet-août 63

[b]ALGERIE- PRESSE EST TERMINE . Compilation journaux Gilbet Pérez, Marseille 1962 tous autres docs, collection guy commentaires guy
Revenir en haut Aller en bas
 
ALGERIE PRESSE JUIN 1962 suite et fin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revue de presse juin 2008
» ALGERIE PRESSE 1954 - 1962
» le 2 rep en algerie 1954 a 1962.
» 6201259
» Commentaire B2 Namous et autres précisions

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Nos Mains :: HIER :: Quand l'Algérie fut nôtre-
Répondre au sujetSauter vers: