Nos Mains

Forum de discussion entre amis portant sur l'actualité, la politique, la société et tous les sujets que nous prendrons en Main ensemble.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion












Répondre au sujet
Partagez | 
 

 On ne sait que trop!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
klary
Admin
avatar

Messages : 3868
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: On ne sait que trop!   28/8/2014, 18:48

On ne sait que trop!

On ne peut plus dire on ne savait pas. On ne sait que trop. Mais pourtant qu'est-ce que l'on sait vraiment? On doute. On ruse. On met en doute les images. On ne gobe pas si facilement son litre de sang quotidien. Non. Même si on le cherche parfois. On change de chaîne.
Mais on se rue sur les dernières nouvelles où l'éclat des chairs entrave la pensée. Curiosité morbide? Ou désir quand même de comprendre, de voir pour croire? On n'arrive plus à absorber. Mettre encore mes yeux dans les plaies, pour quoi? Pour croire à quoi plutôt qu'en quoi? Impossible d'y échapper.
Le langage médiatique distingue des sangs de couleurs différentes. Il y aurait des sangs de chrétiens des sangs de yézidis des sangs de kurdes des sangs d'irakiens, des sangs palestiniens, des sangs de gazaouis, des sangs d'israéliens, des sangs d'européens, des sangs d'américains, des sangs juifs, des sangs musulmans, des sangs d'enfants, des sangs d'adultes, des sangs d'adolescents, d'athées aussi? Il n'y a pourtant qu'un sang, le sang humain, celui que l'on verse et celui qui est versé. Celui que la victime voit couler et celui que l'empathie humaine ordonne aux vivants de stopper l'épanchement.

"On ne savait pas" est épuisé. Maintenant on ne sait que trop. Un trop qui tend aussi à l'impuissance.

Des roses blanches
Plus de 500 personnes de toutes religions, spiritualités et philosophies (des êtres humains en toute fraternité)
Ce mercredi, se sont réunies à l'appel de la plate-forme interreligieuse, une rose blanche à la main ...Elles ont d'abord tourné autour du temple comme l'entourer, faire une chaîne de solidarité.  Il n'y a qu'un sang, un sang humain. Dieu ne peut être invoqué pour semer la mort.  
Merci à tous ceux qui sont venus se réunir ce mercredi pour dire non à l'horreur.

Et quand Ozam a cessé de chanter.
Il a pleuré.
Dans son corps, il savait.
Le corps a toujours su.

À la demande de S.T -texte transmis par Klary

_________________
Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maîtres du printemps". Pablo Neruda
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11636
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: On ne sait que trop!   29/8/2014, 04:02

Très beau texte et que je partage à 100%

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
klary
Admin
avatar

Messages : 3868
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: On ne sait que trop!   9/9/2014, 14:48

ON NE SAIT QUE TROP QUE ...

...A chaque nouveau ministre de l'Education nationale,  nouvelle réforme!...et ce n'est pas aujourd'hui qu'on va y échapper d'autant plus lorsqu'elle échappe à tout bon sens.
Mais où est donc passée l'école du jeudi?...oui, vous savez, celle qui enseignait le respect et le sens de l'honneur,  celle qui débutait souvent le matin par la leçon de morale se terminant par une belle phrase qui était ensuite écrite sur la page du jour, celle qui embaumait la craie, l'encre et la cire, celle enfin qui ornait les murs de ses classes de belles cartes de géo vers lesquelles nos esprits vagabonds s'évadaient parfois entre deux leçons...
Cependant autres temps...autres mœurs avec leurs avantages et leurs inconvénients, rien n'étant parfait!
Mais de grâce que la priorité soit celle du bien  des enfants en harmonie avec le point de vue des parents dont les conditions de vie ont tellement changé depuis quelques décennies.

POINT DE VUE d'une maman d'élève de CM1, désolée de devoir sacrifier les leçons de piano et d'
enseignement religieux du mercredi matin.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maîtres du printemps". Pablo Neruda
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11636
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: On ne sait que trop!   10/9/2014, 23:47

Quels technocrates a bien pu concocter cette usine à gaz?
Où est l'enfant dans cette histoire?
Où est la liberté d'éduquer par la famille, pour compléter le devoir d'enseigner de l'école
Les analyses que j'ai entendues n'étaient que préjugés!!
Préjugés le mot est lâché dans sa signification pourtant simple de ce qui est "jugé d'avance". Oui les analyses ne sont plus des études mais des certitudes sur des conceptions!
Les enfants ne sont pas au cœur des problèmes, comme sont oubliées les notions de solidarité, d'humilité, de volonté de partage,  de respect des autres et de soi même, de liberté citoyenne, de responsabilité collective...Bref tout ce qui n'est plus abordé par la famille et qui ne le sera pas ^lus par l'école.
Allons s'il fallait mettre toutes ces valeurs au centre de toutes nos décisions ... et quoi encore!!!!
GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
klary
Admin
avatar

Messages : 3868
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: On ne sait que trop!   11/9/2014, 08:53

On ne sait que trop mais on n'est sûr de rien!

Ainsi en va-t-il de la couleur des cartables!!!...dis-moi quelle est la couleur que tu préfères et je te dirai qui tu es!

Klary Shocked

Merci à Rémi Mogenet qui nous fait partager son  opinion... bien tranchée !
11/09/2014

Najat Vallaud-Belkacem et le cartable rose

"Un élu français a décidé récemment d’offrir un cartable aux enfants de sa commune: rose pour les filles, bleu pour les garçons. La ministre de l’école publique a réagi en déclarant qu’il fallait garder à l’esprit la nécessité de l’égalité. Mais le rose est-il inférieur au bleu? Je ne pense pas. Sans doute, l’élu aurait dû proposer toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, individuellement et indifféremment aux filles et aux garçons: se focaliser sur les sexes est plutôt inepte. Il aurait aussi bien pu attribuer des couleurs différentes selon les quartiers! Mais j’ai toujours aimé le rose - une couleur fascinante. Nicolas Gogol avait évoqué la loge d’un mage ukrainien, dans ses divines Soirées du hameau, que remplissait, suite à ses opérations, une lumière rose: l’image m’a fasciné durant de longs instants. Elle m’a rappelé quelque chose d’enfoui, surgissant de l’enfance, ou de plus loin encore. Tout à coup cette lumière acquérait une épaisseur, une vie, grâce au rose, qu’aucune lumière ne posséda jamais.

                                                                                                                   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Cela dit, le gouvernement , dit-on, veut créer l’égalité à partir de l’idée de l’indifférenciation sexuelle. Or, si, en droit, l’égalité doit bien régner, la sphère culturelle a constamment désavoué que les sexes étaient intérieurement identiques: on ne va pas censurer Balzac (ou, comme on le fait si souvent pour les vieux auteurs, affirmer à priori qu’il se trompait) quand il disait que la figure de l’ange était une femme pour l’homme, un homme pour la femme. La polarisation sexuelle est naturelle, et a fleur-mystique---gustave-moreau.jpgson écho psychique. La destinée oblige, contraint à la vivre - même si c’est pour la surmonter au bout du compte, en s’unissant volontairement aux vertus de l’autre sexe afin de toucher à l’humanité complète, à la fois homme et femme que définissait saint Paul. Le gouvernement ne peut pas plus supprimer cette polarité intérieure que modifier celles de la Terre. L’éducation doit enseigner la liberté humaine et le respect de chacun; elle peut appeler à méditer sur la figure de l’androgyne; mais elle ne peut pas réinventer le monde de l’âme en fonction des intérêts du gouvernement.
D’ailleurs, la plupart des professeurs de l’école primaire sont des femmes; or, au sommet de la hiérarchie, on trouve davantage d’hommes. D’un autre côté, les petits professeurs français sont les plus mal payés d’Europe; les hauts fonctionnaires sont aussi bien payés que dans les pays les plus riches: n’est-ce pas là un champ de travail considérable, pour l’égalité?

On peut toujours parler de compétence; mais que les femmes soient plus nombreuses au bas de l’échelle ne tend-il pas à montrer que les études sont d’abord faites pour les hommes, que les qualités demandées, loin d’être indifférentes ou universelles, comme on le prétend, sont essentiellement masculines? La rationalité préférée à la sensibilité n’en est-elle pas la marque la plus éclatante? Il faut réformer le système éducatif pour que les vertus proprement féminines soient mieux représentées. André Breton s’est toujours exprimé dans ce sens: le rationalisme est masculin et assujettit la femme!

C’est par là qu’il faut agir, et non en critiquant le rose et en affirmant que les filles ne lui sont pas nécessairement liées: qu’en sait-on? La politique n’a pas à choisir telle ou telle théorie."

_________________
Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maîtres du printemps". Pablo Neruda
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11636
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: On ne sait que trop!   12/9/2014, 00:36

La différenciation sociale est née de l'interprétation de la Genèse ...là où Dieu n'a fait aucune différence:
"Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa.» (Gn, 1, 27). Il est important de replacer la phrase sur laquelle on se penche dans son contexte: au sixième jour, Dieu crée l'Homme. Il le crée à son image. Et créé à son image, l'Homme est  homme et femme, le singulier devient pluriel. Si l'on compare le récit de la création de l'Homme à celui des autres créatures, il apparaît que l'Homme est la seule créée « mâle et femelle», la seule dont la différence sexuelle soit mentionnée. Pourquoi ? Quel lien y a-t-il avec l'attention particulière de Dieu pour cette dernière créature, sa création «à son image », et sa bénédiction : «Dieu les bénit et leur dit : “Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre.» (Gn, 1, 28) ? Quelle est cette fécondité à laquelle l'humanité est appelée, dans sa différence constitutive, et qui dépasse la fécondité naturelle des créatures, des «espèces » qui se reproduisent ?
L'humanité a été voulue par Dieu dans sa complémentarité «Homme et femme, il les créa » renvoie d'emblée à la distinction fondatrice entre les sexes, et à leur complémentarité dans l'humanité – ce qui n'est déjà pas rien. L'intuition de l'égale dignité des hommes et femmes, coexistant avec l'évidence de leur différence, apparaît. Mais pris seuls, ces mots ont cependant un sens bien plus faible que celui qu'ils révèlent lorsqu'on les met en perspective non seulement de leur contexte mais aussi de l'exégèse proposée par le Christ et rapportée par Saint Mathieu. Considérons, par exemple, le verset suivant (Gn, 1, 28, cité précédemment): Dieu s'adresse à l'homme et à la femme, conjointement, tous deux «maîtres». Ce verset confirme ainsi l'intuition de l'égalité de dignité et de mission de l'homme et de la femme: «Homme et femme il les créa », homme et femme sont présentés conjointement et non l'un suivant l'autre, et non «homme puis femme».
Par ailleurs, si l'on considère le récit concernant les autres créatures, il apparaît qu'aucune n'est précisément créée «mâle et femelle». La précision vient pour l'homme seul, ce qui suggère que la complémentarité des sexes dans l'humanité est une intention de Dieu. Dire que l'humanité, créée et voulue par Dieu, est homme et femme, c'est rappeler qu'elle a pour fondement une différence radicale, une relation à l'autre, qui exprime la même nature que moi mais sous une forme différente. Le récit de la création d'Ève de la côte d'Adam est, à cet égard, très évocateur : contrairement à l'exégèse qui en fut parfois faite, ce texte ne proclame pas l'infériorité de la femme, au motif qu'elle est venue après l'homme et à partir de lui; au contraire, elle partage sa nature, puisqu'elle est «chair de sa chair», et donc sa dignité, mais elle l'exprime sous une autre forme, et vient ainsi accomplir l'homme, par la relation qu'elle établit avec lui. La femme est en effet la réponse à la solitude de l'homme, ce qui lui manquait pour son bonheur, et ce qui faisait de lui, solitaire, une humanité incomplète et stérile. Le lien qui unit l'homme et la femme est naturel et nécessaire : l'Humanité a besoin d'hommes et de femmes, la plénitude de l'humanité vient de cette relation à l'autre, qui nécessaires l'un à l'autre. Chacun des deux sexes découvre son humanité dans sa relation à l'autre seule est féconde, dans un sens strictement biologique, mais aussi dans un sens spirituel. L'homme et la femme sont nécessaires l'un à l'autre. Chacun des deux sexes découvre son humanité dans sa relation à l'autre"

Ca c'est le sens de la genèse (pour la suite voir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Alors comment expliquer le contresens social suivant?
"Corinthiens 11:7
L'homme ne doit pas se couvrir la tête, puisqu'il est l'image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l'homme"

Cette "légère " différenciation d fonde toutes les différenciations sociales entre les fonctions de l'homme et de la femme: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour moi le genre c'est cela:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En définitive le rose et le bleu avaient plus d'importance quand les nazis les faisaient porter sur la poitrine des exclus qu'il n'en a dans les salles de classe du 21è siècle si ce n'est pas pour continuer à marquer des différences  qui n'ont pas à être!!

GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
klary
Admin
avatar

Messages : 3868
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: On ne sait que trop!   15/9/2014, 20:04

On ne sait que trop que"Femme souvent varie"...sauf quand elle a décidé
de se venger! ...et là, la Vava a fait fort à la grande avidité de son coffre-épargne où flottent encore des relents de nos impôts....face à un Fanfrelande qui en perd pied et plumes!
Je cède donc la place à un invité non enregistré qui ne mâche pas ses mots...


septembre 2014
La poissonnière de Francolland

ValéTrie tient sa vengeance. Une qui éclabousse bien. Celle de la peau de vache. Je n’ai lu de son livre que quelques extraits publiés dans la presse et je n’en lirai pas plus. Pas besoin. Les extraits suffisent. Ils sont clairs. Dans une confusion totale public-privé elle instruit le procès de son ex, sans prévenir de l’audience - le mou en est paraît-il atterré, sans avocat de la défense - il ne pourra s’expliquer que longtemps après avoir quitté sa fonction.

Ne pas répondre fera peut-être de lui une victime. Il pourrait, par contre-coup compatissant de certaines femmes qui ne doivent pas apprécier le comportement de Vava au cul bordé de nouilles, ou qui aiment les condamnés, regagner quelques pourcents de bonne opinion. Parce qu’avec elle l’image des femmes en prend un coup!
L’anecdote de la vie privée de la poissonnière et de son cocufiage n’est pas intéressante. Elle n’apporte rien à un débat de société et Vava n’aura de succès de vente qu’en raison de son rang et de sa visibilité acquise grâce à Fanfrelande. L’inégalité sociale ajoutée au voyeurisme de la populace, cela rapporte! Elle régale sur les anecdotes de la vie privée. Elle nous invite à placer caméras et micros chez elle. Elle est donc dans le registre de la poissonnière. L’image de FaçonHollande en prend un coup de plus dans ce mélange privé-public. Je n’ai guère de sympathie pour lui en tant qu’homme. Mais ce qu’elle écrit complaisamment ne plaide pas pour elle. Femme blessée, disait-on d’elle. Or, l’absence du moindre respect pour elle-même - l’épisode des cachets est au minimum navrant - montre qu’elle est une tueuse profitant de la notoriété que Frollande lui a apportée.
Leurs histoires de cul leur appartiennent. Qu’elle en fasse aujourd’hui prétexte à noyer son ancien amant montre de quoi elle est capable pour redresser sa propre image. A moins qu’elle ne désire se noyer avec lui.
Les extraits, dont le début avec ces cachets qu’elle prend pour le pas voir la déferlante qui arrive, tiennent du cas d’école de narcissisme. «On ne me fera pas cela à moi. Mes cachets, mes cachets! Je suis quand-même au-dessus du petit peuple qui n’a pas de cachets sous la main. Dans mon monde on a toujours des cachets. C’est très mode.»
Et madame cachets de se retrouver protégée à l’hôpital, pour freiner les commentaires qui allaient survenir. On ne tire pas sur l’ambulance quand celle-ci transporte la régente déchue. Le petit peuple n’aurait même pas eu un jour de congé.
Elle aurait pourtant dû savoir comment cela se passe quand on prend l’homme d’une autre femme. Ne l’a-t-elle pas fait elle aussi? Le seul intérêt de cette histoire réside dans leurs positions sociales, dans la soumission de Holélande aux femmes dominantes et dans sa stratégie. Ségolène était une concurrente pour lui. Valérie ne pouvant prétendre au titre de présidente, il avait trouvé un moteur pour booster sa mollesse et paraître en public.
Je comprends bien le désappointement de la dame, déclassée sans trop de ménagements de la plus haute place du podium. Son caractère explosif devait être supportable quand l’Elysée était un but. Une fois ce but atteint, Fanfan, mou et couché devant les femmes de pouvoir, n’a eu d’autre solution que de la virer aussi sèchement que les tweets assassins de la dame.

Franesclandre échoue complètement dans sa communication aux Français. Il est inaudible et illisible. Il cumule les bourdes. Il ne ressemble à rien quand il fait un discours à l’île de Sein sous une pluie battante alors que le préposé au parapluie reste immobile à quelques pas de lui. «Il voulait être traité comme les participants à la cérémonie et cela démontre qu'il est résistant et dur au mal, qu'il peut affronter la tempête» dit l’Elysée. Piètre héroïsme. Petite ambition que de braver la pluie. Etrange désir de boire la tasse. Avec Vava il est servi. A quoi Freelande joue-t-il? Est-il depuis le début dans un scénario d’échec et d’auto-destruction

Si encore sa politique produisait des résultats. Même pas. Il peut au mieux espérer une embellie mécanique d’ici 2017. Mais deux ans et quatre mois d’insignifiance laisseront des traces profondes. Dans ce contexte, la Pompadour enragée achève le cheval fatigué.

N'y a-t-il eu personne pour la circonvenir? Pour lui faire réaliser qu’elle se fourvoyait? L’appât de l’argent facile est-il si fort pour elle? Depuis sa disgrâce elle ne fait que cultiver son image de people politique. Cela s’use, et les filles enlevées par Boko Haram ne suffisent plus à lui donner un créneau médiatique. Alors un bon petit livre polémique sur la vie privée du président, ça la relance. A ce niveau il ne peut y avoir de hasard ou de spontanéité.

Mais pouah! Que cela sent mauvais. Cela sent la hyène qui s’acharne sur la carcasse du gnou déjà presque mort. Elle voudrait passer pour la victime, alors que tout son comportement est une agression, ce que ce livre prouve un peu plus.
Ce «livre» (j’ose à peine appeler cela un livre, mais il en a la forme) montre jusqu’où va l’opportunisme. En écrivant cela, sans aucune pudeur, Valétrie T, solaire et carnassière, se flingue elle-même. Ceux qui viendront ensuite savent à quoi s’en tenir.
Quant à l’exploitation de la vie privée à des fins commerciales, on n’est pas près d’en voir la fin.

_________________
Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maîtres du printemps". Pablo Neruda
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11636
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: On ne sait que trop!   16/9/2014, 03:08

On ne sait que trop que "tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse"
La cruche, quoi que de genre féminin, prend un sens assez neutre puisqu'elle désigne aussi bien un féminin qu'un masculin. Dans l'affaire du "livre" la cruche est bien vite doublée d'un cruchon. Comment diable peut-on se tromper à ce point là sur les personnes que l'on fréquente? Les maîtresses du roi, notamment la Pompadour, mettaient un point d'honneur à être sages dans leurs propos. Elles influençaient le gouvernement par un sens politique et une réelle finesse d'esprit. Rien à voir avec notre époque contemporaine.
Aujourd'hui , il est dit qu'à la fin, la cruche elle se casse!!!..
Ben oui "casses-toi"...comme dirait Sarkozy!!
La cruche ne fut jamais la première dame de France ...mais en quelques lignes elle a su devenir la dernière!
GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
klary
Admin
avatar

Messages : 3868
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: On ne sait que trop!   19/9/2014, 10:17

On ne sait que trop que...
*Moody's s'apprêterait à dégrader la note de la France
*Seuls 13% des Français souhaitent que MHolly prolonge en 2017
*62% des Français veulent que MHolly démissionne

Et malgré cela, IL s'accroche!
J'ai trouvé la sauce aigrelette qu'il ait été la vedette d'une émission au titre aussi peu approprié
que"Des paroles et des actes"!...
Des paroles-rangaines, toujours les mêmes et des actes aussi inexistants vers le bon sens...
Que restait-il donc à MHolly pour éveiller l'intérêt...LA POLITIQUE INTERNATIONALE!!!

Le président  a tenté de redorer son image en se montrant offensif à l'international, avec l'annonce de prochains bombardements en Irak et l'envoi d'un hôpital en Guinée pour lutter contre le fléau du virus Ebola.

François Hollande a annoncé que la France avait décidé d'accorder un «soutien aérien» à l'Irak pour combattre l'organisation Etat islamique, mais celui-ci sera limité aux frontières du pays et il n'y aura «pas de troupes au sol» françaises.

«J'ai décidé de répondre à la demande des autorités irakiennes pour accorder le soutien aérien» à la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI), a déclaré le président français au cours d'une conférence de presse semestrielle ce jeudi 18 septembre.

Il a précisé que la France ne déploierait pas de troupes au sol et que les premières frappes par des avions français pourraient intervenir rapidement. Un engagement aussitôt qualifié d'«évidemment bienvenu» par le chef de la diplomatie américaine John Kerry.



RESUME DE LA CONFERENCE DE PRESSE

UN PRESIDENT CRISPE

A Paris, l'initiative, plutôt bien accueillie par l'opposition de droite, a été critiquée à l'extrême gauche, qui a reproché au chef de l'Etat, «acculé par les difficultés intérieures», de «tenter de détourner l'attention».

Face à plus de 300 journalistes réunis à l'Elysée, François Hollande, crispé et le visage grave avant de se détendre au fil de la conférence, a aussi annoncé l'envoi «en Guinée forestière d'un hôpital militaire français» pour aider à la lutte contre Ebola.

L'annonce intervient au moment où la France attend pour la première fois l'arrivée sur son sol d'une malade du virus, une volontaire de l'ONG Médecins sans frontières contaminée au Liberia.

"UNE EUROPE A PLUSIEURS VITESSES

Dans un contexte de croissance économique atone en Europe, François Hollande a mis en garde contre le danger pour le continent d'«un scénario de fin de croissance» et d'un «projet européen» qui «se dilue» et ouvre la voie aux «égoïsmes» et aux «séparatismes».

«L'Europe, elle doit être une protection, elle ne l'est pas aujourd'hui. En tout cas, elle n'est pas ressentie comme telle». «Tous les scrutins européens ne sonnent plus comme des avertissements, mais comme des tocsins», a-t-il dit.

Il a réitéré son appel à une «réorientation» vers une «véritable politique de croissance et d'emploi» et plaidé pour «une Europe à plusieurs vitesses, où le couple franco-allemand doit être le moteur». La France est «prête à de nouvelles initiatives (...) pour aller plus loin avec l'Allemagne dans des politiques intégrées, comme la transition énergétique, le numérique et les infrastructures», a-t-il affirmé.

Longuement interrogé sur la situation intérieure française, François Hollande est resté sur la défensive, commençant souvent ses réponses par les deux mots «pas facile»: «Pas facile d'expliquer», «pas facile de faire des réformes»...

RESULTATS TARDIFS

En panne de résultats économiques, sa vie privée étalée au grand jour, son gouvernement contesté, le président, à mi-mandat, cherche à relancer son quinquennat et s'imposer en réformateur d'une France qui lui voue un désamour jamais vu.

Seuls 13% des Français sont favorables à une candidature à sa réélection en 2017, selon un sondage publié mercredi.

«J'ai conscience que notre société est devenue défiante à l'égard de tous les pouvoirs, à l'égard même de l'avenir», s'est défendu le chef de l'Etat. Il a reconnu que les résultats de sa politique «tardaient à venir», mais assuré qu'«ils viendront», espérant que ce sera «avant 2017».

Le président français traverse depuis l'été une «séquence désastreuse», selon les politologues.

Il a dû remanier fin août le gouvernement du Premier ministre Manuel Valls, forcé par la rébellion de plusieurs ministres contre sa ligne réformiste, puis évincer un promu de la nouvelle équipe qui avait omis de payer ses impôts.
La sortie début septembre d'un livre-brûlot de son ex-compagne, Valérie Trierweiler, l'a également touché de plein fouet en le décrivant comme méprisant les pauvres, ce qu'il a démenti en se disant «blessé». Interrogé à nouveau à ce sujet jeudi, il a refusé d'y revenir.

PAS ENCORE CANDIDAT

La panne de l'économie, sur fond de chômage record de plus de 10%, l'a contraint à repousser de deux ans, à 2017, le retour du déficit public français sous le plafond européen de 3% du PIB.
Pour couronner le tout, le gouvernement Valls n'a obtenu mardi qu'une majorité étriquée au Parlement. Une trentaine de députés de l'aile gauche du Parti socialiste se sont abstenus de lui voter la confiance.
Interrogé sur son éventuelle candidature à un deuxième mandat, en 2017, François Hollande a affirmé que cette «idée» n'était «pas présente» en lui. «Mon sort personnel n'est pas mon objectif. Mon seul objectif, c'est le mandat que j'ai reçu, c'est la France», a-t-il dit.


Source:Le Matin(afp/Newsnet)



_________________
Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maîtres du printemps". Pablo Neruda
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11636
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: On ne sait que trop!   19/9/2014, 19:39

Tiens je le remets pour me faire plaisir:

GIBET a écrit:
Coup de gueule!
Mon arrière Grand père, républicain au pays breton, fut ruiné de sa seule possession : une vache qui ne pouvait paître que sur la pâture communale puisqu'il ne possédait rien d'autre. Pourquoi ruiné: parce qu'il avait mis sa fille à l'école publique. On préférait ruiner le mécréant au pays de la "galette" et des recteurs de conscience!
Alors aujourd'hui je me battrai jusqu'à la dernière goutte de sang pour que la Res Publica ne laisse pas la place à une émanation divine qui placerait sur le trône vacant un sang qui n'aurait pas la couleur de celui du Christ: rouge! Palsambleu!!
Jamais je n'accepterai que le sang de nos aïeux qui chassèrent par trois fois du trône un poudré à particule, soit trahi par une génération d'incapables à bien choisir démocratiquement celui qui les gouverne. Car c'est bien cela finalement! On incrimine l'institution républicaine parce qu'on est pas fichu de choisir autre chose qu'un énarque bedonnant ou un faux avocat minuscule!
Jamais je n'accepterai que l'on bafoue la République en plaçant , comme pour rire, une représentante nationaliste qui va se faire élire au nom de la République pour en bafouer les valeurs les plus sacrées: les valeurs humaines.
Malgré la démocratie le peuple n'aurait plus le pouvoir, nous dit-on: le pauvre!! Et en 89 ces femmes à fourches qui tançaient les constituants en les menaçant de leur couper les couilles s'ils ne votaient pas des lois qui donnerait du pain à leurs gosses: l'avaient-elles ce pouvoir?
Évidemment il n'y avait pas de télé pour se faire une opinion en interrogeant sur ses choix politiques un footballeur ou un judoka. Il est clair que 6,5 millions de téléspectateurs d'un soir préfèrent suivre Kholanta plutôt que de se retrouver à l'Assemblée Nationale pour demander des comptes à ceux qui ne les dirigent plus!.
En Tchéquie il a fallu que Yan Palach et son copain s'immolent en proclamant qu'ils ne pouvaient admettre de vivre sous la botte d'une régime soviétique pour qu'enfin deux centaines de milliers de congénères se bougent malgré les chars rouges!!
Rassurez-vous face à l'immonde actuel qui peut encore faire pire, nous avons la solution Marine Le Pen: "donner la place à la France". Mais quelle France? Une France raciste et xénophobe qui recherche la responsabilité de son comportement dans "l'invasion étrangère"? Une France qui se mettrait au travail au lendemain de cette élection? Une France qui innoverait , qui entreprendrait, qui brillerait? Allons vous voulez faire croire cela à qui?
La France s'engagera sur son chemin quand elle aura collectivement le courage de marcher devant et qu'elle dira comme en 89, ce qu'elle veut.
Il est facile de dire rétrospectivement que la révolution française fut une révolution de bourgeois! Les bourgeoises suspendues aux grilles de Versailles, ne "pétaient pas dans la soie" comme disait mon grand père républicain! Certes les bourgeois ont pris le pouvoir après car ces pauvres gens n'avaient pas le niveau d'instruction pour aller plus loin. Aujourd'hui la République a instruit ses enfants avant de leur dire que l'on avait plus besoin d'eux comme soldats. Ils peuvent être le futur pouvoir d'un pays en résurrection! Mais pour cela il faut qu'ils sortent le nez de leur ordinateur et de leur vie fictive.
Alors en définitive: Hollande responsable?
Mais non il est l'incarnation à peine caricaturale de ce que nous avons collectivement engendré.
Mais rassurez-vous nous serons encore en capacité de faire pire!!

Heu! Hollande ne fait rien?
Ben si justement et c'est pourquoi il est dangereux!!
Mais rassurez-vous ceux qui attendent leur tour sont dans le même cas!

J'ai dû écrire quelque part que si, à chaque fois qu'ils prennent la parole devant le peuple, les présidents risquaient leur vie, les "Jaurès" émergeraient et les énarques regagneraient la haute administration sans risque!
Avons-nous éradiqué la violence? Non nous acceptons qu'un homme seul nous l'inflige collectivement ...sans un mot!
GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On ne sait que trop!   

Revenir en haut Aller en bas
 
On ne sait que trop!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est prouvé, travailler trop nuit gravement à la santé
» nuit trop courtes
» Problème de chocolat trop liquide.
» Texte trop petit dans les arbres
» Trop d'échinacée ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Nos Mains :: ACCUEIL DU FORUM :: BIENVENUE DANS NOTRE FORUM-
Répondre au sujetSauter vers: