Nos Mains

Forum de discussion entre amis portant sur l'actualité, la politique, la société et tous les sujets que nous prendrons en Main ensemble.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion












Partagez | 
 

 Mains ( Poème de Verlaine )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
janique

avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 17/09/2013

MessageSujet: Mains ( Poème de Verlaine )   8/10/2013, 23:44

Mains

Ce ne sont pas des mains d'altesse,
De beau prélat quelque peu saint,
Pourtant une délicatesse
Y laisse son galbe succinct.

Ce ne sont pas des mains d'artiste,
De poète proprement dit,
Mais quelque chose comme triste
En fait comme un groupe en petit ;

Car les mains ont leur caractère,
C'est tout un monde en mouvement
Où le pouce et l'auriculaire
Donnent les pôles de l'aimant.

Les météores de la tête
Comme les tempêtes du coeur,
Tout s'y répète et s'y reflète
Par un don logique et vainqueur.

Ce ne sont pas non plus les palmes
D'un rural ou d'un faubourien ;
Encor leurs grandes lignes calmes
Disent : " Travail qui ne doit rien. "

Elles sont maigres, longues, grises,
Phalange large, ongle carré.
Tels en ont aux vitraux d'églises
Les saints sous le rinceau doré,

Ou tels quelques vieux militaires
Déshabitués des combats
Se rappellent leurs longues guerres
Qu'ils narrent entre haut et bas.

Ce soir elles ont, ces mains sèches,
Sous leurs rares poils hérissés,
Des airs spécialement rêches,
Comme en proie à d'âpres pensées.

Le noir souci qui les agace,
Leur quasi-songe aigre les font
Faire une sinistre grimace
A leur façon, mains qu'elles sont.

J'ai peur à les voir sur la table
Préméditer là, sous mes yeux,
Quelque chose de redoutable,
D'inflexible et de furieux.

La main droite est bien à ma droite,
L'autre à ma gauche, je suis seul.
Les linges dans la chambre étroite
Prennent des aspects de linceul,

Dehors le vent hurle sans trêve,
Le soir descend insidieux...
Ah ! si ce sont des mains de rêve,
Tant mieux, - ou tant pis, - ou tant mieux !

Paul VERLAINE (1844-1896)
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11634
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Mains ( Poème de Verlaine )   24/10/2013, 02:29

LA MAIN

L'avez-vous vraiment regardée?
elle n'est pas blonde comme le soleil,
ni outrageusement fardée;
ni ne se colore en vermeil
 
Aucun éclat dans le miroir!
mais, vrai symbole d'humilité,
elle est compagnon du devoir
et complice de la charité.
 
Expression de l'enfant en pleurs,
elle se tend vers le baiser
et recueille l'instant de bonheur
sur les lèvres qui vont l'apaiser
 
Forte de ce premier sentiment
cueilli à la source du coeur;
s'agrippant désespérément,
elle sait où puiser la chaleur.
 
Et pourtant, un jour la douleur
va répondre à sa tendresse,
lui faisant découvrir la peur
au détour d'une caresse.
 
Dès lors, elle devra mesurer
la distance du bien et du mal,
pour se méfier, et tempérer
sa spontanéité si totale.
 
Peut-elle se tendre à l'infini?
vers l'amour de tous ceux qu'elle aime,
la paume tournée vers la vie,
exposant son dos à la haine!
 
Et de ses cinq doigts avides,
enserrant fort la main aimée,
luttera-t-elle contre le vide?
transfusant goutte  à goutte l'amitié.
 
Pourtant elle est née pour nourrir,
car elle sait pétrir le pain,
et offre la douceur d'un sourire
à Bacchus, en pressant le raisin.
 
De l'amour elle caresse le sein,
puis laissant s'écouler ses doigts,
s'arrête à la source carmin
où nait et la chair, et la joie.
 
Puis un jour, ou son lendemain,
face à la peine et au chagrin,
elle apprend à serrer le poing.
Et la Mort passe sur son chemin.
 
Et à mesure qu'elle prend de l'âge,
de l’Amour elle tend vers la Mort;
elle parfait son apprentissage
s'approchant lentement du port.
 
S'accrochant alors à la vie,
elle ne peut retenir le sable
qui s'écoule petit à petit
de son corps : âme intenable.
 
L'avez-vous vraiment regardée?
elle n'est pas blonde comme le soleil,
ni outrageusement fardée,
ni ne se colore en vermeil.
 
Aujourd'hui elle est rabougrie
tant elle a cultivé le grain
de l'Amour; sans haine et sans cri
elle reste belle, car c'est ma main!
JB

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
klary
Admin
avatar

Messages : 3868
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Mes mains-Bécaud   24/10/2013, 11:16

Les mains...toujours liées à la mort ou à l'Amour, instants heureux ou malheureux!
Une des plus belles chansons de notre inoubliable Bécaud.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maîtres du printemps". Pablo Neruda
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11634
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Mains ( Poème de Verlaine )   14/10/2014, 14:10

Y-a-til encore des chanteurs pour chanter l'amour et la poésie


_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mains ( Poème de Verlaine )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mains ( Poème de Verlaine )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vote du plus beau poème
» Nouvelle galère santé > mains crevassées
» Hommage aux mains magiques ...
» Côtis Capel, choix de poème.
» Le Havre - Avenue Paul Verlaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Mains :: ARTS ET BEAUTE :: La Main des poètes-
Sauter vers: