Nos Mains

Forum de discussion entre amis portant sur l'actualité, la politique, la société et tous les sujets que nous prendrons en Main ensemble.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion












Partagez | 
 

 COMMENT VIVRE SANS ELLE ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   31/10/2012, 11:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Jascha Heifetz est considéré comme l'un des plus fameux violonistes de tous les temps; l'un des plus rapides, certainement ( un Russe, évidemment )

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   1/11/2012, 17:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

l'enregistrement craque un peu, mais ce 2° mouvement est tellement intense

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11606
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   1/11/2012, 17:12

Comment vivre sans ces virtuoses qui font que la musique semble sortir de nos gènes.

Le violoniste

À Gustave Comte

Ô le mystérieux pouvoir de la Musique !
Depuis les jours sacrés d’Orphée et d’Arion
Enivrant le dauphin et charmant le lion,
Nul ne peut résister à son souffle magique
Où palpite le vol de l’Inspiration !

Un jour, à Montréal, au pied de la colonne
Qui porte à son sommet Nelson à Trafalgar,
Un béquillard, au teint livide, à l’œil hagard,
Râclait du violon, malgré le vent d’automne
Fouettant son corps mouillé des pleurs d’un froid brouillard.

Il râclait, il râclait, et la foule mobile
Restait indifférente aux cris de l’instrument,
Fermait les yeux devant le triste affaissement
Du pâle garçonnet qui tenait la sébile.
Il râclait, il râclait, sans trêve, obstinément.

En vain le malheureux par sa fugue entêtée
S’efforçait d’arrêter les passants dédaigneux,
En vain l’enfant malade et des pleurs dans les yeux,
Faisait tinter des sous dans l’écuelle agitée.
Hélas ! rien ne tombait aux pâles haillonneux.

Cependant un piéton, à la démarche, altière,
Attiré par les sons du violon criard,
Remarquant l’abandon navrant du béquillard,
S’arrêta, se troubla, fit un pas en arrière.
Puis marcha vers le couple, et, parlant au vieillard :

« Je voudrais essayer ton violon, confrère,
Dit le passant avec un sourire charmant,
Je voudrais l’essayer un tout petit moment,
Pour voir si je pourrais soulager ta misère.
Non, non, ne cache pas ainsi ton instrument. »

Et, dégantant soudain une main fine et blanche,
Il saisit le crincrin que le vieux lui cachait,
― Comme un enfant peureux étreignant un hochet, ―
Et, l’œil en feu, campé fièrement sur la hanche,
Fébrilement passa sur les cordes l’archet.

Mais à peine avait-il égrené quelques notes,
Que les passants, surpris, s’étaient groupés autour
De ce musicien qui faisait tour à tour
Gazouiller sous ses doigts rossignols et linottes,
Et dont le cœur semblait tout flamme et tout amour.

Bientôt les sons joyeux devenaient lents et graves :
Un andante vibrait au lieu des allégros.
Ensuite des soupirs, des plaintes, des sanglots,
Sous ses doigts tressaillaient, farouches et suaves
Comme la grande voix des brises et des flots.

Et les gémissements du mendiant aux portes
Des riches assouvis de parfums et de vin,
L’appel du naufragé qui se lamente en vain,
Les bruits du vent glacé roulant les feuilles mortes,
Sortaient des flancs émus de l’instrument divin.

Brusque transition ! des cordes harmoniques
S’envolent tout à coup les vifs accords du bal.
Les rires, les chansons, les cris du carnaval.
Les citadins, poussant des bravos frénétiques,
Entouraient de plus près le maître sans rival.

Mais le musicien reprend la note triste
Et fait pleurer les sons sur le déshérité
Pour qui jamais ne brille un rayon de gaîté.
Ses arpèges, tout pleins de son âme d’artiste,
Semblaient clamer à tous : « Faites la charité ! »

Il suppliait pour ceux qui gémissent sans trêve
Et que le sort paraît s’obstiner à meurtrir,
Pour les pauvres honteux, que nul ne voit souffrir,
Qui, pareils aux oiseaux du bois ou de la grève,
Blessés par le chasseur, se cachent pour mourir.

Émus comme la fleur ou la feuille qui tremble
Aux sonores baiser d’un vent mélodieux,
Sous le charme vainqueur de ce souffle des cieux,
Tous les fronts pâlissaient et s’inclinaient ensemble,
Tous les yeux se mouillaient de pleurs silencieux.

« Maintenant secourez la pauvreté souffrante,
Pendant qu’en votre cœur parle la charité »,
Dit le violoniste avec simplicité.
Puis il rentra, furtif, dans la foule béante
Qui referma sur lui son grand flot agité.

Et l’aumône coula comme l’eau d’une source.
Dans le noir couvre-chef du vieillard à genoux
Les brillants louis d’or se mariaient aux sous.
Des femmes, regrettant l’absence de leur bourse,
S’affolaient, déliraient, et donnaient leurs bijoux.

Et tous se demandaient, ivres de l’harmonie
Qui venait d’éveiller dans les cœurs tant d’échos,
Quel était ce charmeur, quel était ce héros
Dont l’abnégation égalait le génie
Et dont la modestie avait fui les bravos.

Et, pendant que plus d’un bénissait dans son âme
Celui qui, rayonnant de l’éclair immortel,
Avait ainsi voulu fléchir le sort cruel,
Parmi les citadins fascinés une femme
Répétait : « C’est sans doute un messager du ciel » !

Ô le mystérieux pouvoir de la musique !
Depuis les jours sacrés d’Orphée et d’Arion
Enivrant le dauphin et charmant le lion,
Nul ne peut résister à son souffle magique
Où palpite le vol de l’Inspiration !


William ChapmanLes Fleurs de givre

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   1/11/2012, 17:25

oui, c'est un fil suspendu entre les cils de la beauté qui ne demande qu'à fondre et nous, piétons aux pas parfois trop gourds.

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11606
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   1/11/2012, 17:48

As-tu déjà vu un sourd écouter de la musique?
Il pose sa main sur l'instrument qui lui communique toutes les nuances des ses vibrations. Tout son corps s'emplit de ces légers vibratos que nous ne percevons pas, tant notre oreille nous rend sourd à la vie de la note quand elle se fait harmonie dans le silence du corps. Elle brille, ou s'éteint presque, effleurant chaque cil, chaque poil comme autant de tentacules vibratiles recomposant pour l'oreille muette, la partition invisible que le sourd entend dans son cœur et dans sa tête. La musique existe bien au-delà du son car elle est une matière qui a sa teinte, son goût subtile et sa passion des sens. Et dire que nous avons une oreille qui nous ferme à toutes ses sensations....quand on entend. Alors apprenons à écouter et ouvrons-nous, mon am, afin de nous nourrir de la musique comme on se nourrit du soleil.
GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)


Dernière édition par GIBET le 1/11/2012, 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   1/11/2012, 19:33

oui, tu as magnifiquement décrit ce voyage.

La musique, la peinture,..ne sont pas que des expressions artistiques: elle sont des possibles transports qui cherchent la voie, l'ouverture.
C'est une question de béance, de décontraction des pores, de laisser-aller de la peau, des défenses. C'est parce que nous pouvons faire tomber notre physique que le meilleur de l'expression peut rejoindre notre centre.

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   1/11/2012, 19:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11606
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   1/11/2012, 19:49

gébé a écrit:
oui, tu as magnifiquement décrit ce voyage.

La musique, la peinture,..ne sont pas que des expressions artistiques: elle sont des possibles transports qui cherchent la voie, l'ouverture.
C'est une question de béance, de décontraction des pores, de laisser-aller de la peau, des défenses. C'est parce que nous pouvons faire tomber notre physique que le meilleur de l'expression peut rejoindre notre centre.
Oui tu as raison ...et dans l'infini le centre est le seul endroit qui "est"
Nous nous comprenons
GIBEt

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   3/11/2012, 07:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bon week-end à tous: je pars avec Camille dans le coeur.

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11606
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   5/11/2012, 16:22

Bon WE...moi je me remets progressivement d'une petite opération qui m'a un peu "coupé" en deux (sur pas trop long rassurez vous...mais je suis douillet! Wink
GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   5/11/2012, 17:43

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bon rétablissement; un velours d'archet en guise de zéphir réparateur.

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11606
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   6/11/2012, 00:37

Mille mercis mais une note suffit ...un là!
Là où je suis.
Parfois las mais ici .
Mais non! On ne peut pas être ici et là!
Si!
...là!
Sol à seul pour entendre le la ...d'un ange!
GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   6/11/2012, 09:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Si tu vis à do ré mi
un sol fa si la si ré.

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   19/11/2012, 16:27

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   6/12/2012, 16:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A l'abordage..musical !

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   18/12/2012, 18:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

encore un extrait de ce fabuleux oratorio "Théodora" de Haendel, précédemment cité



_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
Briard
Admin
avatar

Messages : 5946
Date d'inscription : 05/02/2010
Age : 61
Localisation : CHAMPAGNE

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   18/12/2012, 21:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter
F Fenelon
« Une heure glorieuse vaut une éternité obscure. »
Alan SEEGER

Bonjour à toi Invité
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   24/12/2012, 18:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

un nid de colombe dans la gorge

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11606
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   28/12/2012, 01:18

10 minutes d'émotion c'est beaucoup dans une vie...il suffit pourtant juste d'un petit clic:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   28/12/2012, 11:46

oui, c'est magnifique. Verdi est un des plus extraordinaires compositeurs de musique, d'opéras notamment. J'ai eu la chance d'assister à une représentation d'une de ses œuvres les moins connues " Jeanne d'Arc" ; sur la scène était reconstituée la vie du Moyen-Age avec animaux, artisans,..et bien sûr le chant, la musique: un spectacle total, inoubliable.
Ce génie était également impliqué dans les remous de son époque: il soutint la lutte du peuple italien contre l'oppresseur autrichien qui occupait les territoires italiens à l'époque. Son nom, sa renommée fut utilisée, avec son accord, comme cri de ralliement aux combattants italiens, puisque les lettres de Verdi recouvraient: Vive Emmanuel Roi Des Italiens.
Un homme complet, en somme!
Ci-dessous, un extrait de Macbeth.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   28/12/2012, 18:14


j'en remets une petite cuiller



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11606
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   29/12/2012, 01:30

Une petite cuillère de plus pour le plaisir

[youtube][/youtube]

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11606
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   29/12/2012, 01:43

Et en ces nuits quelque peu spirituelles où l'esprit a rencontré le cœur pour construire le beau bien au-delà d'une prière, retrouvons Schubert dont Beethoven dira de lui « Vraiment chez ce Schubert, il y a une étincelle divine ! »...
Comment en douter:

[youtube][/youtube]

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   29/12/2012, 09:07

ach! Schubert..et les palpitations reviennent.
Parfois, j'émets un souhait: les mal assis, peu sûrs d'eux, à peine éclairés, ne les brusquez pas, ils sont dans leur soleil avec leurs prises, leurs écarts de voix ombrées. Peut-être s'étire en eux un petit Schubert ( et même si ce n'était pas..), qui n'aura survécu que dans la fragilité, en fomentant des étoiles, des lapements d'aubes.
Sa dernière séquence créative peut être qualifiée de hors espèce connue, tellement elle décolle du beau parcouru par les hagards: la 9° symphonie est décalée, à côté de la composition symphonique par son ampleur, son unicité de fulgurance dans les 4 mouvements ( elle fut découverte après la mort de Frantz, par Mendelsohn notamment ); la dernière sonate pour piano est aussi déplacée à mille lieux de ce qu'il a composé jusqu'alors, ainsi que ses derniers quatuors, sa dernière messe,..toutes œuvres qualifiées de Grandes, et c'est grandement justifié.
Ci vibre un de ses 600 lieders.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11606
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   3/1/2013, 17:14

Oui! Comme tu le disais Gébé "à l'abordage"...foi de marins!!

Citation :

(....)
Et toi, mer, continue à graver le rocher
infiltre toi partout comme un doux sentiment,
soit forte et respectée sans jamais te fâcher;
hors le vent continue à vivre intensément.

N'envie pas l'apparence des lacs et des étangs
dont le poète chante et le calme et le beau,
et qu'il oppose souvent au cri des océans;
car pour tous ceux qui t'aiment, eux ne sont que de l'eau!
JB

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   21/1/2013, 16:18

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

le chef-d'oeuvre de Barber, scintillé par Accentus, ce sillage d'étincelles sous la baguette de Laurence Equilbey déjà évoquée ici, dans les buées d'admiration.

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11606
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   21/1/2013, 17:20

Il a toujours été étonnant pour l'agnostique que je suis d'avoir l'impression que certaines musiques ne montent pas ...mais qu'elle descendent!
Mais je n'ai jamais cherché d'où puisque le plus haut que je connaisse c'est le cerveau de l'Homme.
Sans doute eussiez-vous préféré que je dise "son esprit" Wink Very Happy
GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   5/11/2013, 17:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   5/11/2013, 17:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11606
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   6/11/2013, 02:52

Superbe ...tu nous fait un retour enchanteur!

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   6/11/2013, 11:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   29/11/2013, 16:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le temps est gris certes; mais pas partout, pas ici quand Dimitri Chostakovitch vient brûler l'écran de son génie; le mot n'est pas trop fort, tellement dans toute son oeuvre ( importante ) il a hâlé l'intenvité humaine jusqu'à son plus extrême flamboiement.

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
klary
Admin
avatar

Messages : 3856
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   29/11/2013, 17:38

...et c'est nous qui prenons feu!...cela nous fait oublier un temps sa valse No2 que l'on entend le plus souvent. Merci Gébé, bonne soirée!

_________________
Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maîtres du printemps". Pablo Neruda
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11606
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   30/11/2013, 02:29

Le miracle c'est ce que l'homme, armé de rien, arrive à sortir de ce curieux instrument qu'il inventa autrefois et que rien n'a remplacé quand un génie sais lui sortir des entrailles une partie du paradis

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   16/12/2013, 18:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voici, entre autres, un compositeur hors normes. Il a complètement subverti les normes sonnantes de l'époque ( fin 16°-début 17° siècle ) pour les tresser vers d'autres visages.
Il fut complètement ignoré de son vivant, tellement l'audace dans la dissonance, la recherche dans l'extrême du chromatisme ( c'est-à-dire pour ce qui le concerne, l'ajout de notes étrangères à la tonalité pour la colorer, la dévier un peu de son sens, sa direction ), décontenança les équilibres, musicaux et humains.
Ce n'est qu'après sa disparition, que fut découverte la richesse, l'or de ses travaux.
Sa vie elle-même fut parcourue de décrochages permanents, traversés par une nature maniaco-dépressive.
Pour ne pas gommer ses passages déchirés les plus éloquents, il épouse sa cousine, mais 4 ans plus tard, il la fait assassiner avec son amant, après les avoir surpris en flagrant délit.

Il est salué par les compositeurs novateurs comme Stravinski par exemple, comme l'un des plus grands débusqueurs de notes enfouies, de sauts harmoniques et d'émotions que l'on ait connu à ce jour.

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11606
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   16/12/2013, 19:37

J'imagine effectivement ce que cette structure musicale à fait sur les canons de l'époque
Nous étions pourtant loin de la musique contemporaine dite "moderne" que les français de l'époque auraient sans doute qualifié de bruit , alors que nous, plus sages appelons cacophonie.
Des dissonances harmonieuses voila un style qui me sied bien et que je trouve parfaitement en g harmonie avec le français de l'époque, tout en découverte grammaticale malgré une certaine perversion des grammairiens!  Very Happy 
Merci cher Gébé de nous démontrer que la révolution n'est pas toujours violente et qu'elle peut se nicher jusque dans des détails de grandes valeurs artistiques!
GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
klary
Admin
avatar

Messages : 3856
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   10/1/2014, 13:41

Merveilleuse performance de Janine Jansen qui nous transporte en-dehors du temps!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maîtres du printemps". Pablo Neruda
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   10/1/2014, 16:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Oui, c'est une magnifique interprétation, Klary.

Bruckner fut un compositeur habité, quasi transpercé par la passion de la musique.
Très influencé par Wagner, il fut l'un des premiers compositeurs à développer ses thèmes de manière répétitive, mais aussi par masses sonores , faisant surgir d'un calme transitoire, une explosion de lumière, de force de la musique.
Il a vécu à travers la vie, sans se soucier ds contingences matérielles et vestimentaires, tellement il plaçait sa quête ailleurs. Il était aussi très mystique, voulant rendre grâce au grand magicien.

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11606
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   11/1/2014, 16:01

Extraordinaire de regarder la gestuelle de cet homme qui semble avoir la musique de tout son orchestre fixée à la vie de ses mains. Avec lui si la musique s'écoute ... elle se regarde aussi
Merci Klary, merci Gébé ...vous ne savez pas à quel point vos posts me réconfortent dans mes moments de fatigue de cette société lassante!
Amitiés
GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
gébé



Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   14/1/2014, 15:33

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La passion Bruckner; certainement le morceau le plus connu, repris dans des films.

_________________
<"Celui qui reçoit une de mes idées la reçoit sans m'en priver, comme celui qui éclaire sa bougie grâce à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans le noir."
Thomas Jefferson


Bonjour à toi Invité >
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COMMENT VIVRE SANS ELLE ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
COMMENT VIVRE SANS ELLE ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» vivre sans argent
» Vivre sans compte en banque
» Vivre sans miroir : c'est possible ?
» Vivre sans poussette
» Peut-on vivre sans argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Mains :: ARTS ET BEAUTE :: LE BEAU-
Sauter vers: