Nos Mains

Forum de discussion entre amis portant sur l'actualité, la politique, la société et tous les sujets que nous prendrons en Main ensemble.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion












Répondre au sujet
Partagez | 
 

 De la Berbérie à l’Algérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Briard
Admin
avatar

Messages : 5953
Date d'inscription : 05/02/2010
Age : 61
Localisation : CHAMPAGNE

MessageSujet: De la Berbérie à l’Algérie   3/4/2012, 09:00

A l'heure ou l'on voit fleurir la repentance, les mensonges et la désinformation, il est utile de savoir cela :

« Les Pieds-noirs n’ont rien à regretter, ils n’ont pas à se repentir, ils ont fait un pays là où il n’y avait rien ! »
Entretien avec de Jean-Pierre Duclos-Aprico
(propos recueillis par Pierre Cardinal)

2012 est l’année du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie. Pourquoi revenir aux origines berbères du pays, désormais arabe par sa langue et sa culture ?

J’ai voulu aller au-delà des passions toujours présentes en plongeant le lecteur dans les faits historiques pour y chercher les enseignements du passé, et la vérité.
Gaston Boissier, historien du XIXe siècle, disait : « … pour savoir ce qu’un peuple pourra devenir, il faut d’abord connaître ce qu’il a été. »
Le pays des Berbères a toujours été sous domination étrangère, phénicienne, romaine, vandale, byzantine, arabe, turque, française.
C’est une réalité, les Berbères se sont le plus souvent moulés dans le mode de vie et les mœurs de leurs occupants, rien de ce qui a été réalisé dans le pays n’a été de leur fait.
Les Arabes leur ont volé leur langue et leur culture, et leur ont imposé leur foi.
Ils sont désormais retranchés dans leurs bastions de Kabylie, des Aurès, ou du Hoggar et Tassili (pour les plus purs et authentiques d’entre eux).
Il est de bon ton aujourd’hui, notamment à gauche, de vouloir faire acte de repentance pour avoir occupé pendant 130 ans un pays qui n’existait pas. Il m’est apparu nécessaire de faire savoir ce qui a été fait en Algérie par la masse des « petites gens » que la France est allée chercher sur les rives de la Méditerranée, petites gens qui ont apporté la force de leurs bras pour faire de ce pays inculte et inorganisé, ce pays moderne qu’ils ont laissé.
Les Pieds-noirs n’ont rien à regretter, ils n’ont pas à se repentir, ils ont fait un pays là où il n’y avait rien !

Voulez-vous dire que vous regrettez l’Algérie des Français ?

Je n’ai pas dit cela. Je regrette surtout que nous n’ayons pas su faire l’économie d’une guerre ! Je regrette surtout que les Pieds-noirs aient été poussés à partir ! Je regrette surtout qu’ils aient été aussi mal accueillis par les métropolitains qui, eux, n’ont rien « compris »
L’indépendance était inéluctable, inscrite depuis toujours dans les droits de l’homme.
Héritiers des conquérants de 1830, la France a entretenu les Pieds-noirs dans des droits qui résultaient de la conquête, dans le même temps elle enfermait l’indigène dans un statut de régnicole, régi par le code de l’indigénat. Elle n’a pas su pratiquer l’intégration, comme elle ne sait toujours pas le faire dans nos banlieues.
On semble avoir oublié qu’avant nous, il y avait un peuple, une culture, une histoire, on a voulu ne voir qu’un peuple vaincu.
Napoléon III n’a pas été entendu, Ferhat Abbas non plus, Albert Camus de même ! La révolution algérienne était dans la logique des choses.
La majorité des Pieds-noirs ont payé, mais les quelques dizaines de colons qui, eux, avaient placé leurs avoirs en France ou à l’étranger depuis les années 50, ne sont pas rentrés avec une valise, ils ne font pas partie des rapatriés, et non plus des associations Pieds-noirs.

Pourquoi considérez-vous que l’Algérie n’est pas encore une nation ?

Parce qu’un pays qui a tué 250 000 des siens (auxquels on doit ajouter 50 000 disparus) depuis 1992 – sans négliger les 100 000 harkis en 1963, massacrés dans des conditions ignominieuses –, un pays intolérant où on détruit les églises, un pays dont les pères fondateurs juifs ont été expulsés en raison de leur judaïté, ne peut être considéré comme une nation.
Qu’est-ce qu’une nation ? C’est d’abord une unité linguistique, culturelle, économique. La Langue et la culture Berbères ont été capturées par les Arabes ; quant à l’économie, elle est entre les mains des caciques du Pouvoir.
L'Algérie est encore un état voyou, notamment vis-à-vis de son peuple.

De la Berbérie à l’Algérie. Des origines à Bouteflika. Un pays, un peuple, pas encore une nation, de Jean-Pierre Duclos-Aprico, éditions Dualpha, Collection « Vérités pour l’Histoire », dirigée par Philippe Randa, 422 pages, 35 euros.
Du même auteur, chez le même éditeur :
Touareg. Massacre à l’uranium (200 p. - 25 euros)
Peuple libre et fier, peuple miroir de notre nostalgie pour une vie de liberté, peuple porteur d’une part capitale de la mémoire de l’humanité, les Touareg – un million et demi d’hommes et de femmes repartis dans l’immensité d’un désert mor­celé par des frontières arbitraires – luttent pour leur survie et la sauvegarde de leur identité. Les lois du désert, pour y vivre, nécessitent une liberté et une maîtrise absolue de l’espace.

Pour ceux que cela intéresse :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter
F Fenelon
« Une heure glorieuse vaut une éternité obscure. »
Alan SEEGER

Bonjour à toi Invité
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11620
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   4/4/2012, 02:49

Briard a écrit:
A l'heure ou l'on voit fleurir la repentance, les mensonges et la désinformation, il est utile de savoir cela :

« Les Pieds-noirs n’ont rien à regretter, ils n’ont pas à se repentir, ils ont fait un pays là où il n’y avait rien ! »
Entretien avec de Jean-Pierre Duclos-Aprico
(propos recueillis par Pierre Cardinal)
Citation :

Disons plutôt qu'ils ont exploité à leur profit maximum un territoire qui n'était pas exploité...mais qui ne leur appartenait pas


Citation :
2012 est l’année du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie. Pourquoi revenir aux origines berbères du pays, désormais arabe par sa langue et sa culture ?

J’ai voulu aller au-delà des passions toujours présentes en plongeant le lecteur dans les faits historiques pour y chercher les enseignements du passé, et la vérité.
Gaston Boissier, historien du XIXe siècle, disait : « … pour savoir ce qu’un peuple pourra devenir, il faut d’abord connaître ce qu’il a été. »
Le pays des Berbères a toujours été sous domination étrangère, phénicienne, romaine, vandale, byzantine, arabe, turque, française.
C’est une réalité, les Berbères se sont le plus souvent moulés dans le mode de vie et les mœurs de leurs occupants, rien de ce qui a été réalisé dans le pays n’a été de leur fait.
Les Arabes leur ont volé leur langue et leur culture, et leur ont imposé leur foi.
Ils sont désormais retranchés dans leurs bastions de Kabylie, des Aurès, ou du Hoggar et Tassili (pour les plus purs et authentiques d’entre eux).
Il est de bon ton aujourd’hui, notamment à gauche, de vouloir faire acte de repentance pour avoir occupé pendant 130 ans un pays qui n’existait pas. Il m’est apparu nécessaire de faire savoir ce qui a été fait en Algérie par la masse des « petites gens » que la France est allée chercher sur les rives de la Méditerranée, petites gens qui ont apporté la force de leurs bras pour faire de ce pays inculte et inorganisé, ce pays moderne qu’ils ont laissé.
Les Pieds-noirs n’ont rien à regretter, ils n’ont pas à se repentir, ils ont fait un pays là où il n’y avait rien !
Cette capacité du colonisateur à l'autosatisfaction d'avoir laissé la plus belle culture puisque c'est la sienne est tout simplement grottesque.
Piller une terre occupée c'est tout simplment du piratage!

Citation :
Voulez-vous dire que vous regrettez l’Algérie des Français ?

Je n’ai pas dit cela. Je regrette surtout que nous n’ayons pas su faire l’économie d’une guerre ! Je regrette surtout que les Pieds-noirs aient été poussés à partir ! Je regrette surtout qu’ils aient été aussi mal accueillis par les métropolitains qui, eux, n’ont rien « compris »
Qu'y avait-il à comprendre? Que des français étaient parti pour s'enrichir ailleurs et qu'ils avaient réussi à amener sur le sol métropolitain une guerre qu'aucun français ne souhaitait

Citation :
L’indépendance était inéluctable, inscrite depuis toujours dans les droits de l’homme.
Héritiers des conquérants de 1830, la France a entretenu les Pieds-noirs dans des droits qui résultaient de la conquête, dans le même temps elle enfermait l’indigène dans un statut de régnicole, régi par le code de l’indigénat. Elle n’a pas su pratiquer l’intégration, comme elle ne sait toujours pas le faire dans nos banlieues.
Il y a quand même un peu de clairvoyance dans ce texte!!!

Citation :
On semble avoir oublié qu’avant nous, il y avait un peuple, une culture, une histoire, on a voulu ne voir qu’un peuple vaincu.
Napoléon III n’a pas été entendu, Ferhat Abbas non plus, Albert Camus de même ! La révolution algérienne était dans la logique des choses.
La majorité des Pieds-noirs ont payé, mais les quelques dizaines de colons qui, eux, avaient placé leurs avoirs en France ou à l’étranger depuis les années 50, ne sont pas rentrés avec une valise, ils ne font pas partie des rapatriés, et non plus des associations Pieds-noirs.
Il suffit de le rappeler aussi quelques vérités réalistes!!

Pourquoi considérez-vous que l’Algérie n’est pas encore une nation ?

Parce qu’un pays qui a tué 250 000 des siens (auxquels on doit ajouter 50 000 disparus) depuis 1992 – sans négliger les 100 000 harkis en 1963, massacrés dans des conditions ignominieuses –, un pays intolérant où on détruit les églises, un pays dont les pères fondateurs juifs ont été expulsés en raison...
l'URSS, la Chine , l'Inde n'en sont pas non plus!!! Very Happy Very Happy Very Happy

Citation :
Qu’est-ce qu’une nation ? C’est d’abord une unité linguistique, culturelle, économique. La Langue et la culture Berbères ont été capturées par les Arabes ; quant à l’économie, elle est entre les mains des caciques du Pouvoir.
L'Algérie est encore un état voyou, notamment vis-à-vis de son peuple.
Si c'est tout ça alors l'Algérie existe comme Nation

Citation :
De la Berbérie à l’Algérie. Des origines à Bouteflika. Un pays, un peuple, pas encore une nation, de Jean-Pierre Duclos-Aprico, éditions Dualpha, Collection « Vérités pour l’Histoire », dirigée par Philippe Randa, 422 pages, 35 euros.
Du même auteur, chez le même éditeur :
Touareg. Massacre à l’uranium (200 p. - 25 euros)
Peuple libre et fier, peuple miroir de notre nostalgie pour une vie de liberté, peuple porteur d’une part capitale de la mémoire de l’humanité, les Touareg – un million et demi d’hommes et de femmes repartis dans l’immensité d’un désert mor­celé par des frontières arbitraires – luttent pour leur survie et la sauvegarde de leur identité. Les lois du désert, pour y vivre, nécessitent une liberté et une maîtrise absolue de l’espace.

Pour ceux que cela intéresse :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
C'est chez eux et nous n'avons rien à y faire!!!
GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
Tirésias

avatar

Messages : 436
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   20/2/2013, 20:13

Citation :
Voulez-vous dire que vous regrettez l’Algérie des Français ?

Je n’ai pas dit cela. Je regrette surtout que nous n’ayons pas su faire l’économie d’une guerre ! Je regrette surtout que les Pieds-noirs aient été poussés à partir ! Je regrette surtout qu’ils aient été aussi mal accueillis par les métropolitains qui, eux, n’ont rien « compris »
L’indépendance était inéluctable, inscrite depuis toujours dans les droits de l’homme.
Héritiers des conquérants de 1830, la France a entretenu les Pieds-noirs dans des droits qui résultaient de la conquête, dans le même temps elle enfermait l’indigène dans un statut de régnicole, régi par le code de l’indigénat. Elle n’a pas su pratiquer l’intégration, comme elle ne sait toujours pas le faire dans nos banlieues.
On semble avoir oublié qu’avant nous, il y avait un peuple, une culture, une histoire, on a voulu ne voir qu’un peuple vaincu.
C'est très exact, et je le dis d'ailleurs souvent !

_________________
«Le football n’est pas un jeu parfait. Je ne comprends pas que les gens veuillent que l’arbitre le soit» (Pierluigi Collina)
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11620
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   20/2/2013, 20:16

A force de vous écouter je finis par penser que vous avez raison !!
Le "vous" c'est Klary - Jalabert et toi!!
Mais le plus dur ce n'est pas que je reconnaisse mes torts ... mais plutôt que je comprenne pourquoi je vous donne raison Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11620
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   20/2/2013, 20:23

Salut cher Tirésias heureux de te voir là
Tu vas découvrir ici que notre ami Franline (ici Livaste) a réellement souffert ce que nous craignions et que notre Briard au grand cœur à eu personnellement au téléphone son ami Fréderic (Kénavo)
Ainsi ici tous les doutes sont levés et et l'amitié de soutien s'est mise en place comme autrefois ...mais chut l'autre forum qui ne fait que du sentiment virtuel ne mérite pas de savoir
Toi ici tu es notre ami...Curieux forum n'est-ce pas ?
Au fait je t'attends sur des propos dans la partie philosophique . Des réflexions que je vais continuer à enrichir. J'espère que toi aussi
GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11620
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   20/2/2013, 20:33

Dis là tu dis "faux " à qui ?
Parce que ma phrase à moi elle est vraie! Wink

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
Tirésias

avatar

Messages : 436
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   21/2/2013, 10:58

Hannibal84 a écrit:
Faux ! Le décret Crémieux proposait la citoyenneté française (donc républicaine et laïque) aux Musulmans. Ils refusèrent dans l'écrasante majorité afin de conserver leur statut de droit coranique, incompatible avec la laïcité ! Alors que les Juifs l'acceptèrent !
Le décret a volontairement écarté les musulmans en leur demandant des conditions impossibles à remplir, je l'ai déjà expliqué et cet article très sourcé l'explique encore mieux : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Et ce que vient de nous poster Briard me donne une fois de plus raison. Et au passage rien de ce que tu viens de dire ne contredis ce que je dis, bien au contraire.

_________________
«Le football n’est pas un jeu parfait. Je ne comprends pas que les gens veuillent que l’arbitre le soit» (Pierluigi Collina)


Dernière édition par Tirésias le 21/2/2013, 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tirésias

avatar

Messages : 436
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   21/2/2013, 11:00

GIBET a écrit:
Salut cher Tirésias de te voir là
Tu vas découvrir ici que notre ami Franline (ici Livaste) a réellement souffert ce que nous craignions et que notre Briard au grand cœur à eu personnellement au téléphone son ami Fréderic (Kénavo)
Ainsi ici tous les doutes sont levés et et l'amitié de soutien s'est mise en place comme autrefois ...mais chut l'autre forum qui ne fait que du sentiment virtuel ne mérite pas de savoir
Toi ici tu es notre ami...Curieux forum n'est-ce pas ?
Au fait je t'attends sur des propos dans la partie philosophique . Des réflexions que je vais continuer à enrichir. J'espère que toi aussi
GIBET
Merci GIBET. Je t'y rejoindrai pour philosopher.

_________________
«Le football n’est pas un jeu parfait. Je ne comprends pas que les gens veuillent que l’arbitre le soit» (Pierluigi Collina)
Revenir en haut Aller en bas
Tirésias

avatar

Messages : 436
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   21/2/2013, 11:28

Très bien, alors maintenant explique-moi précisément ce qu'il y a de faux dans la partie que j'ai citée et surlignée !

Tirésias a écrit:
Citation :
Voulez-vous dire que vous regrettez l’Algérie des Français ?

Je n’ai pas dit cela. Je regrette surtout que nous n’ayons pas su faire l’économie d’une guerre ! Je regrette surtout que les Pieds-noirs aient été poussés à partir ! Je regrette surtout qu’ils aient été aussi mal accueillis par les métropolitains qui, eux, n’ont rien « compris »
L’indépendance était inéluctable, inscrite depuis toujours dans les droits de l’homme.
Héritiers des conquérants de 1830, la France a entretenu les Pieds-noirs dans des droits qui résultaient de la conquête, dans le même temps elle enfermait l’indigène dans un statut de régnicole, régi par le code de l’indigénat. Elle n’a pas su pratiquer l’intégration, comme elle ne sait toujours pas le faire dans nos banlieues.
On semble avoir oublié qu’avant nous, il y avait un peuple, une culture, une histoire, on a voulu ne voir qu’un peuple vaincu.
C'est très exact, et je le dis d'ailleurs souvent !

_________________
«Le football n’est pas un jeu parfait. Je ne comprends pas que les gens veuillent que l’arbitre le soit» (Pierluigi Collina)
Revenir en haut Aller en bas
Tirésias

avatar

Messages : 436
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   21/2/2013, 14:17

Donc ce que tu contestes ce n'est pas :

dans le même temps elle enfermait l’indigène dans un statut de régnicole, régi par le code de l’indigénat. Elle n’a pas su pratiquer l’intégration, comme elle ne sait toujours pas le faire dans nos banlieues.

Mais :

On semble avoir oublié qu’avant nous, il y avait un peuple, une culture, une histoire, on a voulu ne voir qu’un peuple vaincu.


_________________
«Le football n’est pas un jeu parfait. Je ne comprends pas que les gens veuillent que l’arbitre le soit» (Pierluigi Collina)
Revenir en haut Aller en bas
Tirésias

avatar

Messages : 436
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   21/2/2013, 15:22

Tu ne critiques visiblement pas la première partie :

dans le même temps elle enfermait l’indigène dans un statut de régnicole, régi par le code de l’indigénat. Elle n’a pas su pratiquer l’intégration, comme elle ne sait toujours pas le faire dans nos banlieues.

Ceci est vrai. L'indigène n'a jamais été bien considéré par les autorités. Je précise les autorités, car certains français s'entendaient très bien avec des indigènes, certains liens se sont tissés localement, ce qui a jeté une énorme confusion lors de la guerre. Mais les indigènes ont-ils réellement été intégrés ? Le décret Crémieux les excluait de la citoyenneté, pour les raisons que tu cites (on a demandé aux musulmans d'abandonner la loi coranique, ce qui était d'avance perdu) mais également d'autres évoquées dans l'article du blog realité-histoire.

Tu ne peux pas croire sérieusement que les autorités législatives ignoraient que le décret Crémieux allait laisser les musulmans de côté. C'était une évidence et c'était une réaction prévisible. Je pense au contraire que c'était judicieux de ne pas assimiler tant de musulmans. En 1960 ils auraient été plus de 10 millions de citoyens français, c'était prévisible.

Alain Peyrefitte, député gaulliste, soutient d'ailleurs cette idée en affirmant (1959) :

"Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri [...]. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions, et après-demain quarante ?”. La différence des niveaux de vie et des comportements démographiques, et l’absence de frontière politique, produiraient inévitablement une immigration massive : “Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées”. Ainsi, “la France ne serait plus la France”, c’est-à-dire “un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne"

Personne n'aurait pu se réjouir de l'intégration des indigènes avec une telle proportion de citoyens arabo-berbères. On comprend qu'il n'y ait pas eu d'intégration et que le décret Crémieux pourtant de 1870 accorde d'office la citoyenneté à près de 35 000 juifs.


« B. no 8 -p. 109 - RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
No 136. - DÉCRET qui déclare citoyens français les Israélites indigènes de l'Algérie.
Du 24 Octobre 1870.
LE GOUVERNEMENT DE LA DÉFENSE NATIONALE DÉCRÈTE :
Les israélites indigènes des départements de l'Algérie sont déclarés citoyens français ; en conséquence, leur statut réel et leur statut personnel seront, à compter de la promulgation du présent décret, réglés par la loi française, tous droits acquis jusqu'à ce jour restant inviolables.
Toute disposition législative, tout sénatus-consulte, décret, règlement ou ordonnances contraires, sont abolis.
Fait à Tours, le 24 0ctobre 1870.
Signé AD. CRÉMIEUX, L. GAMBETTA, AL. GLAIS-BIZOIN, L. FOURICHON` »


Plus direct que pour les musulmans :

« No 137. - DÉCRET sur la Naturalisation des Indigènes musulmans et des Étrangers résidant en Algérie.
Du 24 octobre 1870.
LE GOUVERNEMENT DE LA DÉFENSE NATIONALE DÉCRÈTE :
ART. 1er. La qualité de citoyen français, réclamée en conformité des articles 1er et 3 du sénatus-consulte du 14 juillet 1865, ne peut être obtenue qu'à l'âge de vingt et un ans accomplis. Les indigènes musulmans et les étrangers résidant en Algérie qui réclament cette qualité doivent justifier de cette condition par un acte de naissance; à défaut, par un acte de notoriété dressé sur l'attestation de quatre témoins, par le juge de paix ou le cadi du lieu de résidence, s'il s'agit d'un indigène, et par le juge de paix, s'il s'agit d'un étranger.
ART.2. L'article 10, paragraphe 1er du titre III, l'article 11 et l'article 14, paragraphe 2 du titre IV du décret du 21 avril 1866, portant règlement d'administration publique sont modifiés comme il suit :
« Titre III, article 10, paragraphe 1er : L'indigène musulman, s'il réunit les conditions d'âge et d'aptitude déterminées par les règlements français spéciaux à chaque service, peut être appelé, en Algérie, aux fonctions et emplois de l'ordre civil désigné au tableau annexé au présent décret.
« Titre III, article 11 : L'indigène musulman qui veut être admis à jouir des droits de citoyen français doit se présenter en personne devant le chef du bureau arabe de la circonscription dans laquelle il réside, à l'effet de former sa demande et de déclarer qu'il entend être régi par les lois civiles et politiques de la France.
« Il est dressé procès-verbal de la demande et de la déclaration.
« Article 14, paragraphe 2 : Les pièces sont adressées par l'administration du territoire militaire du département au gouverneur général. »
ART.3. Le gouverneur général civil prononce sur les demandes en naturalisation, sur l'avis du comité consultatif.
ART.4. Il sera dressé un bulletin de chaque naturalisation en la forme des casiers judiciaires. Ce bulletin sera déposé à la préfecture du département où réside l'indigène ou l'étranger naturalisé, même si l'individu naturalisé réside sur le territoire dit Territoire militaire.
ART.5. Sont abrogés les articles 2, 4, 5 du sénatus-consulte du 14 juillet 1865, les articles 13, titre IV, et 19, titre VI, intitulé : Dispositions générales, du décret du 21 avril 1866. Les autres dispositions desdits sénatus-consulte et décret sont maintenues.
Fait à Tours, en Conseil de Gouvernement, le 24 octobre 1870.
Signé AD. CRÉMIEUX, L. GAMBETTA, AI. GLAIS-BIZOIN, L. FOURICHON. »


Demander une paperasse impossible à fournir de par le mode de vie des musulmans (encore tribal + pas de généalogie écrite bien définie) et par le fait de leur imposer d'abandonner la loi coranique qui fait partie intégrante de leur culture. Il s'agit effectivement d'une culture, car l'islam n'est pas simplement une religion. Il y a un mode de vie islamique, une culture islamique, héritée de la conquête arabe du Maghreb. Bien évidemment il y a une multitude de peuples : les berbères ne sont pas des arabes, ils étaient présents bien avant eux et font partie des peuples les plus anciens de cette terre. Nul besoin de remonter aux Phéniciens. Ce qui est mis en avant dans l'article cité par Briard, ce n'est pas tant le côté "un peuple" ou "une culture" qui peut s'avérer erroné dans les détails, mais le côté négligent des autorités françaises face à des indigènes qui ont effectivement chacun leur propre histoire sur cette terre. Nous ne pouvons pas faire d'uchronie (histoire contrefactuelle) en nous demandant : "est-ce que l'Algérie serait encore la France si les indigènes auraient été mieux intégrés ?", car il n'y a pas de réponse, mais sur ce point force est de reconnaître que le tort est du côté des autorités françaises de l'époque.

_________________
«Le football n’est pas un jeu parfait. Je ne comprends pas que les gens veuillent que l’arbitre le soit» (Pierluigi Collina)
Revenir en haut Aller en bas
Briard
Admin
avatar

Messages : 5953
Date d'inscription : 05/02/2010
Age : 61
Localisation : CHAMPAGNE

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   21/2/2013, 18:01

<< Alain Peyrefitte, député gaulliste, soutient d'ailleurs cette idée en affirmant (1959) :

"Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri [...]. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions, et après-demain quarante ?”. La différence des niveaux de vie et des comportements démographiques, et l’absence de frontière politique, produiraient inévitablement une immigration massive : “Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées”. Ainsi, “la France ne serait plus la France”, c’est-à-dire “un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne" >>

Tu fais une grosse erreur là Tiresias, ce n'est pas Peyrefitte qui dit ça mais De Gaulle Charles !!

_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter
F Fenelon
« Une heure glorieuse vaut une éternité obscure. »
Alan SEEGER

Bonjour à toi Invité
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Tirésias

avatar

Messages : 436
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   21/2/2013, 23:49

Oui je me suis trompé, Peyrefitte rapporte.

@Hannibal : Il n'y a rien que je ne conteste dans ton écrit. Il y avait une volonté qui n'était pas mauvaise au départ, la tournure de l'histoire a fait que ...

_________________
«Le football n’est pas un jeu parfait. Je ne comprends pas que les gens veuillent que l’arbitre le soit» (Pierluigi Collina)
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11620
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   22/2/2013, 13:35

Tu sais la tournure du nazisme n'est pas triste non plus et pourtant certain continuent à la défendre , voire à la contester

Bon je me mets un point Goldwin tout seul et je sors Arrow mais c'est pas Faauuuuxxxx.....

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11620
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   23/2/2013, 22:18

Hannibal84 a écrit:
Je ne compare pas Hitler à De Gaulle, la différence fondamentale ? Hitler, malgré les millions de victimes qu'on lui impute, aimait les Allemands, son peuple. De Gaulle, lui, haïssait les Français. Il n'aimait qu'une seule personne: la sienne !
Hitler aimait les allemands qui n'étaient ni juifs (étoile jaune) ni homosexuels (triangle rose)
Il aimait donc surtout les décorer comme un sapin de Noël avant de les faire allumer comme des bougies...pas De Gaulle!!
GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
klary
Admin
avatar

Messages : 3856
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   24/2/2013, 11:07

J'ai la tristesse de vous annoncer le décès de Monseigneur BOZ, au Val de Grâce, le 16/02. Exarque patriarcal melkite et aumônier des Chrétiens kabyles de France. Il était présent à Oran, lors du massacre des Nôtres, le 5 juillet 1962.
Il avait consacré une grande partie de sa vie à la cause des Disparus.
Soutien sans faille de la communauté PN, nous saluons sa Mémoire! AUREVOIR MONSEIGNEUR!
Klary

[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/img]Notre Dame de Santa Cruz surplombant le port d'ORAN

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par klary le 24/2/2013, 17:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11620
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   26/2/2013, 00:40

Hannibal84 a écrit:
GIBET a écrit:
Hannibal84 a écrit:
Je ne compare pas Hitler à De Gaulle, la différence fondamentale ? Hitler, malgré les millions de victimes qu'on lui impute, aimait les Allemands, son peuple. De Gaulle, lui, haïssait les Français. Il n'aimait qu'une seule personne: la sienne !
Hitler aimait les allemands qui n'étaient ni juifs (étoile jaune) ni homosexuels (triangle rose)
Il aimait donc surtout les décorer comme un sapin de Noël avant de les faire allumer comme des bougies...pas De Gaulle!!
GIBET

Lorsque je dis que De Gaulle n'aimait pas les Français, je ne me base pas sur la simple réflexion qu'on lui porterait ("les Français sont des veaux") mais sur ses actes et en particulier sur tous les discours de haine qu'il prononça à la radio de Londres à partir du 18 juin 1940 contre le maréchal Pétain, discours pratiquement quotidiens, où pas une fois, je dis bien pas une fois, il pense à saluer les morts de cette armée qui se battra jusqu'au 25 juin, pas une seule fois, il s'appitoie sur le sort de ces millions de Français jetés sur les routes sous la terreur des Stukas. De Gaulle y crie sa haine de l'armistice, ignorant sans doute que la poursuite des combats aurait coûté encore plusieurs centaines de milliers de morts... L'Homme qui se réjouit qu'à Mers el Kébir, la Royal Navy ait détruit les vaisseaux français (1297 morts)... Que dire des Juifs ! On chercherait en vain dans les discours du "libérateur" un mot sur leur sort tragique. Et je ne parle pas des Français d'Algérie, bien sur !
Et je peux te prouver ce que j'avance !
Dieu sait que je ne suis pas Gaulliste mais ton procès d'intention finirait par me le rendre sympathique ...non pas ça pitié!! Very Happy Very Happy
De Gaulle était l'un de ces petits "aristocrates " militaires qui étaient ancrés dans le mépris de l'arabe, du juif, de l'ouvrier transpirant, de l'agriculteur et ses 365 fromages etc.... Il appartenait à la même classe sociale que Pétain qu'il déteste cordialement...mais moins que les communistes qu'il devra pourtant supporter (mal) à la libération
En Angleterre quand on veut s'imposer comme représentant la France on ne s'appitoye pas sur les morts on compte sur les vivants pour gagner . Ni Churchill , ni Roosevelt, ni Staline n'étaient des tendres. Il n'auraient pas invité De Gaulle au partage du monde s'il avait été un pleunicheur alors que tous les trois avaient sur la conscience la mort de leurs populations...et de bien d'autres!
Tu es un grand naïf de propos ... mais bien sympathique Hannibal! Very Happy
GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
klary
Admin
avatar

Messages : 3856
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   26/2/2013, 08:54

Soigne-toi bien, cher Hannibal, prends soin de toi pour nous revenir en forme!...quoique tu sembles déjà avoir repris "du poil de la bête"...d'éléphant? Rolling Eyes Wink
Klary

_________________
Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maîtres du printemps". Pablo Neruda
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11620
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   26/2/2013, 17:02

Si tu attaques un peu certains sujets tu regonfles immédiatement notre Hannibal
Je viens de tester et ça marche.
C'est pas remboursé par la SS mais au moins cela ne pollue pas l'intérieur comme les médicaments que tous les 10 ans on retire de la vente ...selon le principe précaution Very Happy
10 ans trop tard!!!...j'ai donné!

Cher Hannibal ne te donne pas cette peine de m'écrire ta vision de l'Histoire. Des De Gaulle il y en a tellement eus que je ne nie pas ton interprétation
Aujourd'hui ce n'est pas l'histoire passée qui m'inquiète mais celle qu"'on écrit de Sarkozy à Hollande et après .
Celle là par exemple qui nous laisse aussi indifférent que De Gaulle, parce que certains croient malin d'incriminer la gauche ...ou la droite au gré des fantaisies interprétatives:
Citation :
La lettre adressée au gouvernement par Maurice Taylor, le PDG de Titan a suscité de nombreuses réactions. Cependant, son contenu le plus intéressant et pour lequel Monsieur Taylor a raison n’a pas été analysé.
Nous ne parlons pas ici du « jusqu’au-boutisme de certains syndicats qui menacent les salariés qui refusent de se soumettre et qui finissent par entrainer leur propre entreprise dans la faillite. Nous ne parlons pas non plus de la fameuse phrase de Monsieur Taylor et des salariés français qui touchent des salaires élevés mais qui ne travaillent que trois heures dans la journée.
La phrase qui a retenu toute notre attention est celle-ci :

« Le fermier français veut des pneus pas chers. Il se moque de savoir s’ils viennent de Chine ou d’Inde ». « Titan va acheter un fabricant de pneus chinois ou indien, payer moins d’un euro l’heure de salaire et exporter tous les pneus dont la France a besoin » et d’ajouter « Dans cinq ans, Michelin ne pourra plus produire de pneus en France ».

Quand la microéconomie met la macroéconomie sur le déclin


Nous ne ferons pas de pronostique sur les emplois chez « Michelin » mais, effectivement, la désindustrialisation et la fuite des entreprises vers la Chine ou

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Photo : Robert Scoble/Flickr cc

l’Inde s’est bien accéléré ces dernières années. Entre 2000 et 2010, dans la zone euro, le poids de l’industrie manufacturière dans le PIB est passé de 19,2 % à 15,5 %, soit un recul de 3,7 points de PIB. En France, ce recul est bien plus marqué : la part industrielle dans le PIB a perdu 5,2 points soit plus de 100 milliards d’euros ! Est-ce un hasard si l’an 2000 correspond à la mise en place des 35h00 en France ?
Durant cette même période, le taux de marge de la branche manufacturière s’est effondré de 33% à 22%.
Ceci signifie que les entreprises françaises ont fortement baissé leurs prix pour faire face à la concurrence déloyale des produits chinois.
A l’heure où nos dirigeants parlent de compétitivité, les entreprises occidentales quittent leur pays pour investir massivement dans les pays émergents avec pour conséquence des infrastructures et un appareil productif vieillissant dans les pays occidentaux où les investissements ont manqué.

Aujourd’hui, les villes et les usines des pays émergents sont plus modernes que dans les pays européens désormais en voie de sous-développement. La Chine et l’Inde sont en train de devenir les pays riches des prochaines décennies. Le monde est entrain de changer, les rapports de force sont entrain de s’inverser. Bientôt, les citoyens
européens seront réduits à la misère et deviendront les esclaves qui fabriqueront à bas coût les produits consommés en Chine.
Vous n’y croyez pas ? Pourtant les conditions de travail, la protection sociale et les salaires sont déjà en forte baisse dans la plupart des pays européens comme en Espagne, au Portugal ou en Grèce.

Ironie de l’histoire, ce sont les forces vives de notre pays, les entreprises, qui sont entrain de transformer la Chine en première superpuissance mondiale alors que ce pays est la dernière grande dictature communiste de la terre.

La Chine a su étudier les points faibles des pays occidentaux, leur cupidité

Pour vendre à tout prix, les fleurons de l’industrie française font fabriquer leurs TGV, leurs avions ou leurs centrales nucléaires en Chine. Cerise sur le gâteau, la France offre ainsi aux chinois le savoir-faire de notre pays sur un plateau d’argent. Les avions et TGV low-cost vont finir d’achever notre industrie. Ainsi, on a pu lire dans « la tribune » du 02 février 2013 que la Chine est désormais prête à exporter un réacteur de troisième génération de conception chinoise qui fera concurrence à l’EPR français.

Le prix écologique des délocalisations

L’intensification de la circulation des marchandises d’un continent à l’autre entre les lieux de fabrication, d’assemblage et de vente se fait au prix d’un accroissement considérable des transports et donc de la pollution. Une pollution encore accrue par l’industrialisation et la consommation avec, entre autres, la généralisation de la voiture. 80% de
l’approvisionnement énergétique de l’économie chinoise est fondée sur le charbon, source énergétique la plus polluante à ce jour.

Des consommateurs français irresponsables

La aussi Maurice Taylor a raison : Les français se moquent de savoir si les pneus viennent de Chine ou d’Inde.Les consommateurs devraient se soucier du fait que la Chine n’est

  • soumise à aucune obligation dans le protocole de Kyoto et peut donc polluer sans compter pour produire. La Chine entend d’ailleurs rester en dehors de tout traité international contraignant.


  • Les chinois pratiquent aussi le dumping monétaire en fixant eux-mêmes un taux de change très sous-évalué, ce qui est économiquement déloyal et met hors course les entreprises françaises qui n’ont d’autre solution que de délocaliser.


  • Les produits chinois consommés quotidiennement par les ménages français et européens sont fabriqués par des ouvriers, des femmes ou des enfants exploités et qui travaillent souvent entre 10 et 14 heures par jour. Durant la haute saison manufacturière, les ouvriers font des heures supplémentaires excessives, et travaillent souvent jusqu’à l’épuisement.
Les délocalisations n’auraient pas été possibles sans l’inconscience et l’irresponsabilité des consommateurs qui achètent des produits sans se soucier des conditions de production et de leurs
conséquences.


Boycotter les produits chinois

Le seul moyen de mettre en échec les délocalisations est de boycotter tous les produits fabriqués en Chine. Attention à la mention « made in PRC » qui signifie « Popular Republic of China » et qui est utilisée pour dissimuler l’origine chinoise des produits. Boycotter les produits chinois signifie ne plus acheter la plupart des produits manufacturés tels que jouets, vêtements, produits électroniques ou de grande consommation.

Des solutions politiques existent


  • Pourtant, il existe des solutions. Mais, malheureusement nos politiques ont définitivement renoncéRestaurer les barrières douanières pour compenser le commerce déloyal mis en place par la Chine, pour compenser les différences de salaire, de droits sociaux, de respect de l’environnement.


  • Refaire de nouveaux traités européens et remplacer l’Europe Maastrichtienne et technocratique par une nouvelle Europe influente et capable de prendre des décisions. Laisser filer l’euro et adopter des mesures non conventionnelles comme les États-Unis. Faire marcher la planche à billets revient à faire baisser l’euro et permet en plus de rembourser une partie de la dette.


  • Mettre la pression sur la Chine en lui demandant de coter samonnaie, de respecter l’environnement et les droits de l’homme. En cas de non-respect, l’exclure de l’OMC.
Et que font nos politiques ?

Pour faire vite : rien.
Ils restent dans leur Europe Maastrichtienne, dont le traité date de l’époque de la Chine cultivatrice de riz !
Sans la moindre réaction, nos hommes politiques laissent notre pays se faire manger par la Chine et les Etats-Unis, englués dans leur euro fort et leur technocratie où aucune décision importante ne peut plus être prise.

Plutôt que de s’attaquer aux vrais problèmes qui sont à l’origine de la crise économique et du chômage, nos dirigeants se contentent de compenser la baisse de l’activité économique par des augmentations de la fiscalité, ce qui aura pour effet une nouvelle baisse de l’activité comme vient d’ailleurs de l’annoncer Bruxelles.

Messieurs nos dirigeants, la France et l’Europe sont sur une marmite en surchauffe qui menace d’exploser. Cessez d’agir continuellement sur le thermomètre pour faire baisser la température. Laissez le thermomètre et attaquez-vous à la racine du mal, le feu !
Ca c'est notre Histoire ...à venir!!
Je ne sais pas si je suis d'accord avec tout mais le problème n'est ni là ..ni dans l'histoire de De Gaulle!
Si on mettait autant de passion dans les prises de conscience économique et de consumérisme que dans notre Histoire passée on déplacerait des montagnes dans ce pays !
Il y a plus de forum d'Histoire que de forums économiques!! Fermez le ban!
GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
GIBET
Admin
avatar

Messages : 11620
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 70
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   26/2/2013, 20:13

Oui tu as raison mais si j'avais mis cela sur une rubrique économique personne ne l'aurait lu...alors j'ai triché

Mais je te laisse bien sûr à ta passion historique .

Ce WE en Italie a été dramatique pour l'Europe. Mais les anti euros vont s'en glorifier. Si l'Europe meure notre tout petit pays n'aura plus que son histoire pour briller.
Actuellement la spéculation enfonce l'Europe et si les Italiens pe,senrt que leur chance est dans la balkanisation des intérêts nationalistes et concurrents ...c'est que la raison n'est plus!

Allez excuses moi ces derniers mots cher Hannibal et place à l'histoire!!
GIBET

_________________
" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme les en caresses" (Jacques Salomé)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la Berbérie à l’Algérie   

Revenir en haut Aller en bas
 
De la Berbérie à l’Algérie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne
» Archives catholiques d'Algérie en métropole, La localisation
» photo algérie.
» Enrico Macias en Algérie?
» Tchouktchouka à l'Algéroise

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Nos Mains :: HIER :: Quand l'Algérie fut nôtre-
Répondre au sujetSauter vers: